L’avocat Mehdi Abbès : «La Belgique, le dernier pays à accueillir Ben Ali !»





Le quotidien belge «De Morgen» a indiqué dans son édition du samedi 19 mars 2011 que la police et les services de renseignements belges tiennent compte de la possibilité que l’ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali cherche l’asile en Belgique, et plus précisément dans la localité de Relegem, près de Asse, dans le Brabant flamand, où habitent des membres de sa famille lointaine.
Pour en savoir plus, «Le Quotidien» a contacté l’avocat belge d’origine tunisienne Mehdi Abbès qui nous a confié qu’il s’agit de simples rumeurs dénuées de tout fondement.
«L’on pourra toujours trouver pour n’importe quelle personne dans le monde une famille très éloignée dans l’un ou l’autre pays, surtout avec un pays d’immigration comme la Tunisie», nous confia Me Abbès qui ajoute que «l’asile n’est pas accordé au premier venu et sur simple demande, la loi belge en matière d’asile n’est que la retranscription en droit interne belge de la Convention de Genève en matière des réfugiés et qui prévoit expressément des exclusions (refus) pour les personnes qui sont suspectées d’avoir commis des crimes ou des délits, comme c’est le cas pour le général Ben Ali. En tant qu’avocat d’origine tunisienne, je serai bien heureux qu’il vienne en Belgique afin que je puisse l’accueillir avec une bonne plainte en bonne et due forme pour crimes contre l’humanité et il me semble que la Belgique serait le dernier pays auquel il penserait, compte tenu de ses nobles antécédents en matière de poursuite contre les criminels de guerre et les auteurs de crimes contre l’humanité». De même, Me Abbès s’interroge sur l’état de santé du dictateur tunisien: «Est-il médicalement capable de se déplacer? Les informations parvenues de l’Arabie Saoudite ne le confirment pas».

Hattab FEZA?


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com