Programmation culturelle : A coeur joie





Nos artistes s’adonnent aux activités culturelles à coeur joie, depuis l’annonce de la réouverture des espaces. Des affiches incitant le grand public à aller y faire la découverte. Détails.
 Vivement la reprise. Après une fermeture momentanée, les artistes ont retrouvé la joie de rencontrer le public. Joie partagée après les moments difficiles vécus suite à la Révolution tunisienne. A chaque directeur d’espace, sa façon et sa stratégie pour annoncer la reprise et surtout pour attirer un public assoiffé de débats et d’échanges.
Concerts, représentations théâtrales, projections cinématographiques, ren­contres-débats, présentations-dédicaces des ouvrages, expositions… il y en a pour tous les goûts, sans exclusion, sans ex­ception. Mais, ce n’est qu’un démarrage en attendant le lancement d’une stratégie culturelle claire, déterminant les priorités pour la période à venir.
FTCC fait son ciné
La Fédération tunisienne des clubs du cinéma (FTCC) lancera, du 28 mars au 3 avril 2011, la 11e édition de la manifestation «Cinéma de la paix» à la maison de la culture Ibn Khaldoun à Tunis. A l’affiche: des projections de films, l’organisation d’ateliers et de rencontres-débats. La jour­née d’ouverture sera marquée par la pro­jection de «Mad city» de Costa Gavras. La projection sera suivie par un débat sur les perspectives des médias tunisiens et ce en présence de Néji Bghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens. Plusieurs ateliers seront lancés à l’occasion, avec la participation d’une pléiade d’univer­sitaires. Pour la thématique, les ateliers seront axés essentiellement sur «cinéma, métaphore et guerre» et «sémiologie de la photo». Il est à noter que la manifestation comporte également la projection d’un long-métrage réalisé par Ahmed Jelassi et une exposition photographique traitant de la Révolution tunisienne, à la maison de la culture Ibn Khaldoun. D’autres rencontres-débats sont prévues, à 21h00, à l’auberge des jeunes de la médina à Tunis, avec la collaboration de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs (FTCA).
Une reprise à l’italienne
«La rive sud de la Méditerranée dans le mélodrame» tel est l’intitulé de l’expo­sition que propose l’Institut culturel italien de Tunis (CCIT), à partir de samedi, pour annoncer la reprise de ses activités. Grande exposition qui comporte 154 croquis et figurines et 15 costumes appartenant à la collection iconographique et costumière de l’Archive historique du Théâtre de l’opéra de Rome. Précieuse collection couvrant la période allant du 1920 à 1982, retraçant les moments forts et les figures de proue des opéras lyriques en Italie.
Outre l’exposition qui se poursuivra jusqu’au 20 avril, l’Institut culturel italien prévoit également l’organisation d’un colloque sur «L’unité italienne de la rive sud» (19 avril) et d’un concert de l’opéra de Rome, en hommage au grand compo­siteur italien Giuseppe Verdi et ce le 8 avril.
Le théâtre
en débat à Médenine
«Quel théâtre pour demain?» est l’intitulé d’un colloque qu’abritera les 26 et 27 mars, le Centre d’art dramatique et scénique de Médenine. Les interven­tions seront axées sur la stratégie à adopter pour que le théâtre tunisien soit à la hauteur des attentes du grand public, après la révolution. Côté scène, les organisateurs ont choisi de programmer deux pièces signées par des compagnies théâtrales amatrices de la région. A l’affiche: «Carte blanche» (Shams Pro­ductions de Médenine) et «Entre deux» (production du centre d’art dramatique et scénique de Médenine).

Imen ABDDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com