C.S.H.L. : Un rythme lent…





Tout le monde (joueurs, supporters...) souffre actuellement, matériellement et physiquement du manque de compétition.
Malgré les cinq matches amicaux effectués jusque-là contre l’Equipe olympique (1-1), l’EST (3-3), le CA (2-2), l’OK (1-1) et tout dernièrement, mercredi, le CSS (1-0), le rythme est lent et l’inactivité, nonobstant les entraînements, pèse lourdement sur la compétitivité des joueurs. Imaginez qu’en deux mois et demi, le groupe n’a disputé que ces rencontres amicales, soit en moyenne un match toutes les trois semaines. Donc le grand problème de l’équipe est de dénicher des sparring-partners susceptibles de lui donner la réplique. Mais il semble que cet écueil soit momentanément franchi, puisque l’EST, qui prépare son match retour en champion’s League contre l’Aspac, serait prête à croiser le fer avec les Verts. La rencontre était prévue samedi vers 11h, mais aux dernières nouvelles, le leader actuel de la compétition a annulé le match, la majorité de ses joueurs étant appelés en EN ou en équipe olympique.
Malgré toutes les difficultés, la trésorerie du club tient le cap et les dirigeants tiennent à honorer leurs engagements vis-à-vis de leurs joueurs et du staff technique, mais pour combien de temps?
Il n’en reste pas moins que, malgré tout, la direction du club et surtout le président Mongi Bhar sont de plus en plus contestés. Les bons résultats enregistrés par l’équipe (5e au classement et 1er club fair play) et la bonne gestion ne semblent pas trouver grâce auprès d’une frange de supporters qui tient à aller aux urnes et élire une nouvelle direction à la tête du club en fin de saison.
D’aucuns s’accordent à dire qu’il est plus que temps que la compétition reprenne son cours normal, afin d’éviter l’aggravation des difficultés actuelles. En outre, seule la reprise pourrait fixer les dirigeants sur une éventuelle idée de la marche à suivre et de l’avenir, à court terme, de leur association. Il y va de l’intérêt du sport-roi en Tunisie.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com