Transversale : Le professionnalisme, un statut, mais surtout une mentalité





Alors que le football commence à renaître de ses cendres dans nos contrées, un grave différend clubs-EN vient d’éclater. A un très mauvais moment, faut-il l’avouer.
Il s’agit, bien entendu, du déplacement de la sélection tunisienne à Oman. Un match qui survient en pleines Coupes d’Afrique, Ligue des champions et Coupe de la CAF.
Dans cette optique, le CA, l’EST et l’ESS ont exprimé leurs doléances, surtout le club de Bab Jédid dont la qualification est loin d’être assurée.
Et malgré les démarches soutenues des clubs concernés, le bureau fédéral ainsi que le coach national ont campé sur leur position, tenant fermement à ne pas créer de précédent. Il est vrai, à ce propos, qu’une fois la FTF a donné une suite favorable à l’invitation de son homologue omanaise, il n’est plus question de faire marche arrière. Le reproche qu’on pourrait lui adresser est de n’avoir pas fait preuve d’assez de discernement avant d’apposer son acquiescement, en se référant aux dates dans lesquelles le CA, l’EST et l’ESS sont engagés. Sauf si la totale prise en charge de l’EN, assortie d’une prime de l’ordre de 80 000 dollars, a constitué le principal aiguillon.
Cela dit, si le BF cède à la pression des clubs, il fera preuve de légèreté et de frivolité dans la gestion de ses affaires. D’un autre côté, la frustration et le désappointement des clubs sont tout à fait légitimes. Un petit imbroglio, en fait, à démêler en optant pour un compromis, celui de ménager les joueurs en question, notamment ceux du CA.
Par ailleurs, il s’est avéré que les 29 et 30 du mois courant sont des journées FIFA et que la sélection omanaise ne peut pas avancer le match, vu qu’hier, vendredi, elle a disputé une rencontre amicale.
Quoi qu’il en soit, nos clubs et nos joueurs doivent comprendre une bonne fois pour toutes que le statut de professionnel sous-entend une sollicitation permanente. Il faut cesser de s’en réclamer à tue-tête, alors que, corrélativement, on se comporte, on pense et on réfléchit en amateurs.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com