Pour la libération des manifestants arrêtés





Une manifestation pour réclamer la libération du groupe arrêté par la police jeudi à la place de La Kasbah a été organisée hier après-midi à l’avenue Habib Bourguiba. Une cinquantaine de personnes sont venues manifester leur colère contre le retour de la «langue de bois» de la part du ministère de l’intérieur après la publication d’un communiqué qui avise des dangers de certains groupes sur le réseau social Facebook incitant à la haine et à la violence.
Les manifestants ont brandi des affiches qui assimilent le langage du ministère de l’Intérieur à celui du président déchu. La police et les unités de l’armée présentes devant le ministère de l’Intérieur sont restées sur leurs gardes. Il y a toujours des craintes de débordement d’autant plus que les esprits étaient échauffés.
En plus, certains slogans étaient très critiques envers la police. Après la révolution et les multiples dépassements, les craintes et les réserves des manifestants et des forces de l’ordre ont augmenté. Chaque partie essaye de se contrôler au maximum pour respecter les règles du jeu.

I.B.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com