Facebook : Réseaux sociaux : Le limogeage de Rajhi, sujet numéro un des blogueurs





Le limogeage de Farhat Rajhi n‘est pas passé inaperçu sur la blogosphère. «Super Farhat», comme les facebookeurs aiment l’appeler, est certainement le premier ministre de l’Intérieur soutenu par le peuple.
Au moment où personne ne s’y attendait, Farhat Rajhi a été limogé de ses fonctions à la tête du ministère de l’Intérieur. Une décision qui a surpris les Tunisiens qui en ont réagi sur les réseaux sociaux et surtout sur facebook.
Appel au retour de «Super Farhat»
Le départ de Farhat Rajhi restera à jamais gravé dans les annales du ministère de l’Intérieur. Pas à cause de la rapidité de ce départ, ni pour la façon avec laquelle il a quitté le ministère, mais pour les réactions qu’a engendrées ce départ.
En effet, et pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, le peuple appelle au maintien d’un ministre de l’Intérieur. C’est dire à quel point Rajhi a conquis les Tunisiens avec son style direct et ses déclarations qui sortent de l’ordinaire. Un style qui a rompu avec le passé où le ministre de l’Intérieur était assimilé à un bourreau qu’il ne faut pas approcher.
L’amour que portent les Tunisiens pour Rajhi s’est illustré sur les réseaux sociaux et surtout l’incontournable facebook.
En effet, des pages entières ont été créées pour soutenir l’ex-ministre de l’Intérieur en appelant à ce qu’il retrouve son poste. Un bon nombre de facebookeurs ont également changé leur photo de profil par celle de «Super Farhat». Depuis le 14 janvier, il s’agit de l’une des rares occasions où les Tunisiens partagent le même avis. C’est dire que Rajhi fait l’unanimité.
Par ailleurs, des citoyens ont organisé une manifestation devant la maison de Rajhi à 21 heures afin de lui montrer leur soutien inconditionnel.
En l’absence d’une explication de la part du ministère de l’Intérieur, les facebookeurs ont essayé, chacun selon ses propres convictions et ses propres sources, de trouver les véritables raisons du limogeage de Rajhi. Et là, bonjour l’Intox et les explications.
Alors que certains facebookeurs affirment que ce limogeage est le résultat de la mainmise du RCD sur le gouvernement, d’autres affirment que Rajhi lui-même veut créer son propre parti politique. Les rumeurs ne font que se multiplier, en grande partie à cause de l’absence d’une information exacte de la part du gouvernement de transition.


Meher KACEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com