BIT : Disposition à renforcer la coopération avec la Tunisie





La mise en place d’un programme d’urgence pour venir en aide aux personnes nécessiteuses et sans revenus et la situation des réfugiés tunisiens en provenance de la Libye qui ont perdu leurs emplois a été au centre d’une séance de travail qui a réuni, hier à Tunis, le ministre des Affaires sociales, M. Mohamed Ennaceur avec une délégation du Bureau international du travail (BIT).
Le ministre a, à cette occasion, donné un aperçu des domaines pouvant faire l’objet de coopération à moyen terme entre la Tunisie et le BIT.
Il s’agit en particulier, a-t-il indiqué, de la révision de la politique salariale, du renforcement des statistiques du travail, de l’encadrement et de la protection socioéconomique des travailleurs dans l’économie formelle, de la garantie de l’équilibre entre l’offre et la demande au niveau du marché du travail et du renforcement de la sécurité sociale des personnes nécessiteuses et leur encouragement à passer du stade de l’assistance à celui de l’autonomie en créant des sources de revenu.
Il a évoqué les mesures d’urgence adoptées par le gouvernement provisoire tels que l’octroi de carnets de soins gratuits et d’allocations fixes et la régularisation de la situation socioprofessionnelle des travailleurs sous le régime de la sous-traitance.
Le ministre a qualifié d’«intéressante» et de «très riche» l’idée de création de projets de coopératives de services et de travail entre les diplômés tunisiens. Il a ajouté que ces projets pourraient contribuer à réaliser les objectifs de la révolution tunisienne pour la dignité, la liberté, la justice sociale et l’Etat de droit.
De leur côté, les membres de la délégation ont exprimé leur disposition à appuyer ces propositions et à renforcer la coopération avec la Tunisie. Ils ont, en outre, rendu un vibrant hommage à la jeunesse tunisienne, à l’origine de cette révolution.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com