El Borma : Les Américains veulent investir dans l’énergie





Un projet énergétique américain d’une valeur d’environ 700 MDT est en cours d’étude. Cette nouvelle a été annoncée lundi par le secrétaire d’Etat adjoint au commerce et directeur général du service commercial des Etats-Unis, Surech Kumar à Tunis.
Une entreprise américaine projette de réaliser ce projet à El Borma pour la production des énergies propres. La délégation américaine venue en visite de travail de deux jours et composée essentiellement d’une dizaine d’opérateurs dans les secteurs de l’énergie solaire, les TIC et les équipements de sécurité, a prévu des entretiens avec les responsables tunisiens et des rencontres individuelles avec les chefs d’entreprises tunisiens. La délégation comprend de grosses entreprises américaines telles que Cisco, Motorola entre autres. Mais aussi des Pme, signe de l’importance de l’actuelle position sociale et économique de la nouvelle Tunisie aux yeux des Américains.
Cette conférence a été aussi l’occasion d’affirmer l’engagement des Américains à encourager les exportations tunisiennes et pour la révision des textes qui régissent la franchise en faveur de notre pays afin de développer les échanges commerciaux bilatéraux.
Les Etats-Unis sont optimistes quant à la situation économique de la Tunisie, d’autant plus qu’elle est boostée par une main-d’œuvre qualifiée, en plus d’un emplacement géographique favorable aux échanges avec le voisinage européen et africain. Dans ce contexte, la Tunisie peut devenir une plate-forme d’exportation vers les Etats-Unis. Après la diplomatie, les Etats-Unis jouent la carte des hommes d’affaires. La révolution du 14 janvier a donné un nouvel élan aux relations diplomatiques et économiques entre les deux pays. L’intérêt des deux partenaires est basé sur la position stratégique de la Tunisie dans la région et la force économique américaine qui cherche de nouveaux partenaires dans un monde arabe en évolution. La Tunisie est devenue une destination plus que stratégique pour les hommes d’affaires américains qui cherchent davantage de garanties pour faciliter le flux d’échanges entre les deux partenaires.


I.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com