Cinéma de la paix : Hommage rendu à la révolution





Organisée par la Fédération tunisienne des ciné-clubs, Ciné Club de Tunis, la 11ème édition du «Cinéma de la Paix», ouverte lundi à la maison de culture Ibn Khaldoun, se poursuivra jusqu’au 3 avril prochain…
A l’occasion des vacances de printemps, la Fédération Tunisienne des Ciné-clubs, Ciné Club de Tunis organise, du 28 mars au 3 avril 2011, la11ème édition de la manifestation cinématographique «Cinéma de la paix».
Cette nouvelle édition de «Cinéma de la paix», dont le coup d’envoi a été donné lundi dernier, est dédiée à la Révolution tunisienne et à ses martyrs.
Lors de la première journée sous le thème « Rôle des médias », c’est le film «Mad City» de Costa Gavras qui a été projeté suivi d’une séance de débat en présence du président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens, Néji Bghouri. Une longue discussion, autour du rôle des médias dans cette étape postrévolutionnaire, a suivi la projection du film.
Le débat a tourné autour du rôle des médias tunisiens dans la Révolution tunisienne. En fait, le film de l’ouverture «Mad City» relate l’histoire d’un employé licencié qui devient par désespoir preneur d’otages. Un journaliste ambitieux se précipite sur ce scoop... Mais la pression devient trop forte et la situation dérape. Une belle carrière s’ouvrait devant ce journaliste avant qu’il ne s’en prenne à son grand rival à l’antenne.
Gavras signe avec ce film une critique cinglante des grands médias et de leurs pouvoirs, la manipulation de l’information, de l’opinion publique...
Pour les prochains jours, plusieurs films seront projetés tels que «Kandahar» de Mohsen Makhmalbaf, «Les Salauds dorment en paix» de Kurusawa, «Ahki ya Chahrazed» de Yosri Nasrallah. Des rencontres, des ateliers, des débats et une exposition photos sur la révolution tunisienne seront aussi au menu avec la participation d’une pléiade d’universitaires. Une occasion pour les jeunes, qui sont d’ailleurs en vacances, pour se divertir et se cultiver…


Mohamed M’DALLA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com