Hédi Benzarti (Pdt de l’amicale des présidents de clubs) : «Le départ illico des présidents créerait un vide préjudiciable»





«La situation que vivent les clubs, à leur tête les présidents, demeure toujours aussi cruciale que précaire. La plupart des présidents sont même aux abois, attendu qu’ils ne voient toujours pas le bout du tunnel. Leur quotidien est semé d’embûches. Face à cette impasse, certains ont changé de stratégie, en s’adressant, à titre indicatif, directement aux plus cossus des sympathisants de leurs clubs respectifs, comme c’est le cas à l’USM. Un recours qui s’est imposé, vu que les instances qui devaient jouer le rôle de pourvoyeurs de fonds, tardent encore à honorer leurs engagements.
En effet, les délégations et les municipalités sont encore dépourvues d’édiles agissants et actifs. La TV déplore un effarant déficit de l’ordre de 36 milliards de nos millimes et se trouve, par ricochet, incapable de débourser même des sommes modiques.
Quant au promosport, il prétexte toujours l’absence de compétition.
Concernant le maintien ou non des présidents de clubs jusqu’à la fin de la saison, je suis pour la poursuite de leurs activités jusqu’au mois de juin. C’est que leur départ maintenant, à ce moment précis que notre pays connaît, risque de créer un vide préjudiciable à nos clubs.
En outre, l’organisation d’A.G. extraordinaires prendrait un temps fou. Raison pour laquelle les présidents actuels sont appelés à poursuivre leurs tâches respectives et à abréger la saison en cours, le temps de préparer dans la sérénité des élections libres et démocratiques dans l’esprit de notre glorieuse révolution».


W.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com