Caïd Essebsi déjeune avec la presse : Une opération de charme réussie





On savait déjà que l’âge n’avait pas de prise sur Béji Caïd Essebsi. On sait maintenant que la responsabilité — la redoutable primature!—, non plus.
Serein, mais l’air toujours vif et alerte, et le sourire en coin, le Premier ministre a mis les petits plats dans les grands pour recevoir en déjeuner les rédacteurs en chef des médias de la place. Rien n’a manqué à la réussite de cette rencontre. Un beau décor authentique dans notre bonne vieille Médina, arrosée ce mercredi d’une généreuse giboulée de mars, de fins mets et, cerise sur le gâteau, un petit, un tout petit discours. Juste de quoi permettre à M. Caïd Essebsi d’affirmer qu’il est pour la liberté de la presse et de s’affirmer comme le fervent partisan et le défenseur de l’expression libre.
Et comme pour donner un petit supplément de crédibilité à ses propos, il exhortera ses convives à faire de lui leur cible s’ils le voulaient. «Ecrivez ce que vous voulez sur moi», engagera-t-il, avant de faire passer, subrepticement, l’autre message du devoir de chaque journaliste de faire preuve de responsabilité, de recouper l’information, de vérifier sa source... Résumé du propos: écrivez ce que vous voulez, mais n’écrivez pas n’importe quoi! Le message du Premier ministre a semblé d’autant plus parvenir à destination que les discussions courues entre les collègues portaient justement sur les nombreux dérapages qui paraissent marquer aujourd’hui notre presse.
M. Caïd Essebsi passera entre les tables pour achever de donner un air convivial à ce premier déjeuner avec les responsables de la presse nationale, discutant avec les uns, évoquant des souvenirs avec les autres et sans jamais se départir de sa bonne humeur.
Une opération de charme réussie, derrière laquelle se cachaient à peine nos deux collègues Moez Sennaoui et Aïda Klibi.

A. MESSAOUDI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com