Côte d’Ivoire : Les pro-Ouattara aux portes de la Capitale





Le Quotidien-Agences
Les forces du président ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara étaient hier, au troisième jour de leur offensive, aux portes de la capitale politique Yamoussoukro et avançaient vers San Pedro, plus important port d’exportation de cacao au monde.
Ces combats, quatre mois après le début d’une crise post-électorale ayant fait, selon l’ONU, au moins 460 morts et déplacé près d’un million de personnes, provoquent de nouveaux mouvements de population, comme à Duékoué (Ouest) où 10.000 civils ont trouvé refuge à la mission catholique.
Les Forces républicaines de Ouattara, regroupant essentiellement les ex-rebelles qui tiennent le Nord depuis 2002, ont poursuivi hier leur avancée en prenant Tiébissou, à 40 km au Nord de la capitale, et Soubré, à 130 km au Nord de San Pedro (Sud-Ouest).
Elles avaient remporté d’importantes victoires avant-hier, en entrant à Duékoué, Daloa (Centre-Ouest) et Bondoukou (Est), mais aussi Abengourou (Sud-Est), à seulement 220 km de la capitale économique Abidjan.
L’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France nommé par Alassane Ouattara, Ally Coulibaly, a assuré que les forces de son camp contrôlaient «les trois quarts» du pays.
Hier , les affrontements ont notamment eu lieu au centre du pays autour de la ville symbolique de Yamoussoukro, village natal du «père de la Nation» Félix Houphouët-Boigny (1960-93) devenu capitale politique du premier exportateur mondial de cacao.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com