Côte d’Ivoire : Ouattara à la conquête d’Abidjan





Le Quotidien- Agences
Le Premier ministre d’Alassane Ouattara a affirmé hier que les forces du président ivoirien reconnu internationalement «encerclent» Abidjan et appelé Laurent Gbagbo à «partir maintenant», assurant que plusieurs de ses généraux avaient fait défection, sur la chaîne France24.
«Je confirme qu’actuellement nos troupes ont encerclé la ville d’Abidjan. Nous tiendrons cette position jusqu’à ce que les ralliements se fassent et que la transmission du pouvoir soit effective au président Alassane Dramane Ouattara, démocratiquement élu», a déclaré Guillaume Soro.
«Il y a déjà plusieurs généraux qui ont rallié. J’ai échangé avec plusieurs généraux qui sont d’accord.
«Il y a des défections par groupes dans la police, la gendarmerie et dans l’armée», a-t-il ajouté.
«Il faut que Gbagbo se rende maintenant», a-t-il dit, avant de préciser: «Nous l’avons repéré et nous le suivons de minute en minute».
«Nous considérons qu’il faut éviter le bain de sang à Abidjan donc nous donnons la possibilité aux uns et aux autres qui veulent se rallier de le faire pacifiquement», a ajouté Soro, qui est également ministre de la Défense de Ouattara.
«Nous leur donnons quelques heures. Nous avons déjà parlé de ça avec quelques-uns et ils savent de quoi je parle», a-t-il dit, avant de répéter: «Il faut que Gabgbo se rende».
Le régime de Laurent Gbagbo n’avait hier jamais été aussi menacé, après l’avancée des forces pro-Ouattara vers Abidjan, qui ont fait tomber sans combattre la capitale politique Yamoussoukro et le port stratégique de San Pedro, et la fuite du chef d’état-major de l’armée fidèle à Gbagbo chez l’ambassadeur sud-africain à Abidjan.
«Le général Philippe Mangou n’a pas démissionné. Il s’est réfugié dans une ambassade (...). Nous essayons d’entrer en contact avec lui pour négocier. Je veux que nous parlions, je veux la paix pour la Côte d’Ivoire, je veux éviter le bain de sang à Abidjan», a insisté Guillaume Soro, chef de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui constituent le gros des forces de Ouattara.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com