Tableau de consommation des pertes d’énergie au niveau national pour 4 années successives





Le déphasage entre la consommation et les pertes, qu’indique le tableau, exprime une désintégration des normes qui assurent l’ordre scientifique et technique du secteur de l’électricité. Pour les 4 ans, la consommation et les pertes se chiffrent respectivement à 16% et 384, d’où 38 4%-16+%=368% des pertes soit 368%/16% = 23 pays de mêmes caractéristiques que la Tunisie. Il est important que le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME s’identifie à l’idée que le mode de pensée sur lequel repose l’ère nouvelle implique qu’un nouveau mécanisme institutionnel dans le secteur de l’énergie est tenu d’avoir une portée générale et une composition universelle, être fondé sur des objectifs et des règles de conduite convenues, répondre aux intérêts de tous, prendre après consultation ses décisions de façon transparente et équitable et avoir des liens solides avec les spécialistes de l’énergie, bien placés pour promouvoir une action nationale harmonieuse dans les domaines de l’investissement, de la technologie, du commerce, de la dette et la gestion collective de l’économie nationale. Enfin, il semble que le bon sens dicte plutôt d’éclairer les citoyens sur les conséquences qu’ils ignorent que d’attirer davantage leur attention sur ce qu’ils connaissent parfaitement.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com