Compétences sportives : Sofiène Mrabet ou la réhabilition de la psychologie en sport





Dans cette nouvelle rubrique, le Quotidien se propose de révéler au grand jour des compétences tunisiennes dans le domaine sportif. Comme baptême du feu, zoom sur le cheminement sportivo-universitaire de Sofiène Mrabet, entraîneur international de basket-ball, diplômé de l’Université de Leipzig.
Après un brillant parcours à l’INEPS de Tunis, l’enfant de Nabeul a pu décrocher la timbale, à savoir le droit d’effectuer un stage international d’entraîneur à l’Université de Leipzig, suite à un accord entre le ministère du Sport et de l’Education physique et le ministère allemand des Affaires étrangères par le truchement de l’ambassade d’Allemagne en Tunisie.
Et pendant cinq mois, du 30 août 2010 au 31 janvier 2011, l’ambitieux Sofiène a reçu un complément de formation porteur et riche.
Sous le label de la qualité
Le programme, scrupuleusement suivi, comportait pas moins de 300 heures, théorie et pratique, un fond d’observation, analyse et discussion, avec comme champ d’application plusieurs matches du championnat professionnel allemand, outre un match de l’Euro Ligue. Pratiquement toutes les disciplines étaient au menu, telles que la médecine du sport, la psychologie du sport, la musculation générale, la pédagogie du sport, le massage et l’introduction à la rééducation. Le tout, chapeauté par des encadreurs et formateurs allemands de renom. Avec un certain recul, un peu plus de deux mois après l’obtention de son diplôme, quel regard critique Sofiène Mrabet porte-t-il sur cette affriolante expérience?
Appréciation de l’intéressé: «Ce fut réellement instructif, irréductiblement profitable. Il ne saurait en être autrement au contact du haut niveau. Mais croyez-moi, nous autres Tunisiens, joueurs, techniciens ou formateurs, nous n’en sommes pas loin. Nos jeunes, du reste, rivalisent avec les Européens de même âge. Ce n’est qu’aux environs des 18 ans que le hiatus s’établit, à cause d’une hygiène de vie déficiente et d’un criant défaut d’encadrement psychologique».
Cela dit, la teneur qualitative de cette formation est d’autant plus irrécusable qu’elle prend en considération au niveau thématique deux pôles difficilement conciliables, à savoir la formation des jeunes et le haut niveau seniors, ainsi que les équipes professionnelles et les équipes régionales et nationales.
Cette formation a, en outre, été agrémentée par plusieurs visites dans des centres locaux et régionaux, avec comme public ciblé, des jeunes de 14 à 18 ans. Un créneau que Sofiène Mrabet affectionne tout particulièrement, dans le droit fil de son mastère en psychologie du sport, décroché préalablement en Tunisie.
Un pareil intérêt porté au volet psychologique, qui a fait d’ailleurs l’objet d’une intervention distinguée de M. Jabbès lors de la journée de recyclage des entraîneurs, récemment organisée à Nabeul. Pour tout dire, Sofiène Mrabet, détenteur de ce diplôme d’entraîneur international qui lui permet d’entraîner à l’étranger, notamment en Europe sans équivalence, vient de baliser la voie.
A nos jeunes compétences, incontestablement avérées, de lui emboîter le pas.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com