El Mohamedia/ Meurtre sur fond de trafic d’objets archéologiques





Les temps changent et les crimes aussi. A la mode, ces jours-ci, la falsification des billets de banque et le trafic de pièces archéologiques. Des affaires assez juteuses pour provoquer des bagarres entre les trafiquants. En témoigne ce qui s’est passé récemment du côté d’El Mohamedia où un énergumène a trouvé la mort dans une rixe. Tunis - Le Quotidien La victime âgée d’une quarantaine d’années a été achevée à l’aide d’une arme blanche après être tombée dans un guet-apens organisé par des concurrents. A l’origine de ce meurtre, un trafic de pièces archéologiques qui a dégénéré en une rivalité meurtrière. Apparemment, une transaction estimée à quelques dizaines de milliers de dinars a mis le feu entre les associés. Les faits remontent au mois dernier lorsque des étrangers eurent vent de l’existence d’un lot d’objets archéologiques chez des trafiquants originaires de la localité d’El Mohamedia. Après être entré en contact avec les acquéreurs étrangers, les membres de cette bande n’ont pas réussi à se fixer sur la personne qui devrait conclure cette transaction. Ces divergences ont poussé l’un d’entre eux à faire cavalier seul en allant négocier avec les acheteurs. D’ailleurs, après avoir encaissé le montant de la vente, ce dernier s’est éclipsé laissant sur leur faim ses associés. Bien évidemment, il ne leur restait que de le chercher partout pour récupérer leur dû. Après plusieurs semaines passées dans la clandestinité, le fugitif réapparut donnant l’occasion à ses rivaux de se venger de lui. Ces derniers lui ont tendu un piège. Il fut ainsi attiré dans un guet-apens et attaqué par des inconnus qui n’ont pas hésité à lui asséner plusieurs coups de couteau. Il rendit l’âme quelques heures après la découverte de son corps gisant par terre. Alertés les agents de la Garde nationale ont ouvert une enquête qui a abouti à l’arrestation de deux suspects. Aux dernières nouvelles, les deux complices qui ont reconnu les faits ont été mis en détention préventive en attendant d’être traduits devant la justice.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com