Transversale : Trimer et assumer





Au moment où tout converge vers la destruction de la langue de bois et le refus des échappatoires, certains foyers de résistance persistent.
A ce propos, le recours aux approches croisées s’avère comme toujours incontournable. C’est qu’après la bastonnade historique essuyée par le grand Inter dans ses propres murs par Schalke (2-5), l’entraîneur intériste Leonardo s’est soustrait à toute dérobade. Il a sportivement accepté la cruelle sentence, sans chercher d’expédient de tout acabit.
D’un autre côté, le coach sang et or n’a pas trouvé meilleure justification que de prétexter les éternels et lassants arguments inhérents à la chaleur suffocante, à l’état de terrain, à l’arbitrage-maison et que savons-nous encore!
Et pourquoi pas un laxisme répréhensible, une suffisance frisant la fatuité après le cinglant (5-0) de l’aller, un relatif défaut de professionnalisme, en somme, outre une préparation psychologique et mentale boitillante.
Il est grand temps, préceptes révolutionnaires de la Tunisie libre et digne, de troquer l’esprit critique contre l’esprit de critique, la remise en question porteuse et constructive contre le recours aux palliatifs aux relents dépréciatifs.
Cela a un nom: le sens de la responsabilité.

Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com