Sfax : Port du brassard rouge par la police





La ville de Sfax s’est réveillée hier sur une image inhabituelle: les agents de police faisaient leur service tout en portant un brassard rouge, symbole de contestation. Des bruits ont également circulé rapportant que « ces agents menacent de faire la grève le lendemain (aujourd’hui) ». Les mêmes sources provenant de Sfax ont ensuite rapporté que les agents contestataires ont enlevé leurs brassards rouges en milieu de journée.
Aucun contact n’était disponible pour parler au nom des contestataires mais leur entourage a affirmé que « ce mouvement est en rapport avec la syndicalisation du secteur qui reste au point mort ».
Une source autorisée au ministère de l’Intérieur a affirmé que « le Directeur général de la Sûreté nationale a reçu une délégation représentant les contestataires et a informé ses membres que des amendements ont été déjà introduits sur le statut actuel des agents de la sûreté nationale afin de leur permettre la création de syndicats ». La même source a ajouté que « ces amendements sont en cours de régularisation administrative et leur officialisation ne saurait tarder ».
Le ministère de l’Intérieur rappelle, toutefois, qu’à l’instar de tous les pays développés, « la nouvelle réglementation permettra aux agents de s’organiser en syndicats pour défendre leurs intérêts matériels et professionnels » mais « ces syndicats n’ont pas le droit de lancer des grèves» car «un tel mouvement nuirait à l’ordre public ».
La même source insiste sur le fait que « comme les médecins qui n’observent pas la grève pour les soins urgents et la STEG dont les services névralgiques sont réquisitionnés lors d’une grève, les agents de police constituent l’épine dorsale de la sécurité et ne sauraient faire de grève ».

Mourad SELLAMI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com