Vigilance, vigilance





Malawi – Tunisie : Stade Lilongwe 13h30 HT
L’avantage de deux buts sera-t-il suffisant cet après-midi à nos Olympiques face à leurs homologues du Malawi? Une question qui tient en haleine l’opinion sportive de chez nous.
C’est qu’après la victoire du match aller à Radès, les protégés de Ammar Souayah n’ont pas réellement convaincu face à un adversaire coriace et dangereux en attaque. Le coach tunisien n’a pas manqué de le signaler après la rencontre et avant le déplacement au Malawi. De Tunis à Paris, de Paris à Johannesburg et de Johannesburg à la capitale du Malawi, nos Aiglons ont certainement souffert mais aujourd’hui, ils n’auront pas d’excuses. L’avance de deux buts devrait leur conférer détermination et vigilance avec l’espoir de passer. Aller jusqu’au bout dans cette joute motive tous les joueurs et sortir indemne à la fin de la rencontre constitue un objectif majeur.
Ainsi, la concentration et la solidarité constitueront les principaux aiguillons des camarades de Abdennour.
L’entrejeu aura la lourde tâche de soutenir la défense et de réussir la reconversion rapide afin d’arriver à inscrire ce fameux but à l’extérieur qui mettra l’équipe dans une position confortable et fera douter l’adversaire. Autrement dit, les Aiglons auront à se donner à fond pour espérer aller au bout de leurs intentions.
Un entrejeu renforcé
Tirant les enseignements nécessaires du match aller, Ammar Souayah n’aborde pas celui de cet après-midi la fleur au fusil. Il optera certainement pour un milieu renforcé par un quatrième élément et ce, au détriment de l’attaque. Ainsi, Boughanmi pourrait prêter main forte au trio Jebali, Baratli et Msakni. Il ne reste plus qu’à espérer que les circonstances de la rencontre seront favorables aux nôtres car cette génération mérite d’aller loin et ce, malgré l’arrêt de la compétition nationale depuis un certain 9 janvier qui a lourdement pesé dans les jambes.
Formation probable
Ben Cherifia, Ben Chagra, El Ifa, Abdennour, Maâloul, I. Jebali, Boughanmi, Baratli, Msakni, Jaziri et Akaïchi.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com