Mehdi Ben Gharbia (Président élu du C.A.B.) : «Au diapason du jeu démocratique des urnes»





«Force est de préciser de prime abord que ces élections constituent une première à Bizerte, comme c’est le cas, du reste, pour les autres clubs. Quant à cette démission soudaine du premier vice-président, elle génère en moi un indéniable sentiment de déception. Mais, M. Chrif a toute la latitude de le faire, tout imbu qu’il est par de solides convictions. Je me dois maintenant de consul­ter la commission ayant présidé à l’organisa­tion de ces élections pour décider des moda­lités pratiques légales relatives à l’élection d’un autre vice-président.
Pour ce qui est des allégations prétextées par M. Turki, je n’ai aucun commentaire à formuler là-dessus, attendu que par probité morale, je suis étranger à tout ce qui s’est passé avant ou au cours des élections.
J’estime, par ailleurs, que ces dernières sont la consécration de la volonté sacrée des supporters et le verdict du jeu démocratique des urnes. Cela dit, pour l’intérêt suprême du CAB et, par ricochet, de la nation, nous nous devons tous d’être à la hauteur de cette dé­mocratie credo majeur de la révolution bénie».

W.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com