E.S.T. : Baghouli pour suppléer Darragi





Et ça repart. L’EST retrouve samedi la L1 et vise face au CAB un succès convaincant pour défendre son leadership menacé et faire taire quelques détracteurs.
Après la parenthèse béninoise en Ligue des champions qui a fait couler de l’encre et de la salive, l’Espérance a repris le chemin des entraînements dans la sérénité totale sans se soucier des bruits et chuchotements qui circulent. Nabil Maâloul a programmé vendredi dernier un match amical face aux Béjaois qui a laissé entrevoir de belles choses notamment aux niveaux du rythme et des automatismes. Et puis, malgré l’absence des internationaux olympiques, on a eu l’impression que le coach sang et or a trouvé la formule actuelle dans la formation rentrante en prenant en considération la suspension de Darragi en championnat.
A ce sujet, le joueur le plus indiqué pour le remplacer demeure le revenant Hamza Baghouli. Ce dernier, après une longue traversée du désert, a commencé à retrouver une grande partie de ses sensations et piaffe d’impatience de livrer des matches officiels pour gagner en compétitivité et retrouver une place au soleil.
Mhirsi, titulaire ?
Lundi après-midi à l’annexe de Radès a constitué le retour aux entraînements après deux jours de repos. Le staff technique a programmé un travail physique et trois mini-matches, question d’entretenir la forme. Hier, mardi, la séance devait enregistrer le retour des internationaux olympiques Ben Cherifia, Msakni, Ayari, Boughanmi et Mhirsi qui ont joué et gagné au Malawi samedi.
Mais le vrai travail tactique ne sera entamé qu’aujourd’hui mercredi maintenant que tout le monde est là, excepté bien sûr Darragi, suspendu, Ben Youssef, blessé et Banana parti en Afrique du Sud prendre part à la CAN des -20 avec la sélection du Cameroun. Et quand on sait que le jeune attaquant de 17 ans, Idriss Mhirsi ne cesse de briller sans avoir eu la chance de jouer face à l’ASPAC mais qu’il a tapé dans l’œil de Maâloul, on parie que samedi il sera titularisé surtout qu’il vient de se distinguer au Malawi en marquant le but de la victoire. On devrait s’attendre aussi à voir Ben Mansour retrouver sa place dans l’axe de la défense.
En tout cas, l’effectif sang et or offre à son coach des solutions à foison. L’essentiel serait de réussir ce retour tant attendu en Ligue 1 face à un CAB coriace et qui vient à Radès chercher un coup d’éclat.
Rappelons enfin que l’Espérance teste actuellement un attaquant ivoirien comme nous l’avions annoncé hier sur nos colonnes. Il s’agit de Marcel Adiko, âgé de 29 ans. Il a déjà joué au Zamalek et à l’ESSétif et provient directement de Libye où il évoluait à Al Akhdar. Adiko brille par son sens du but et a tout le temps devant lui pour convaincre les dirigeants espérantistes.

Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com