Syrie : La contestation gagne Alep





Le Quotidien-Agences
Près de 500 étudiants ont manifesté hier à la faculté de lettres d’Alep (Nord) en faveur des libertés, une première dans cette ville de Syrie depuis le début de la contestation le 15 mars, a indiqué un militant des droits de l’Homme.
«Les forces de l’ordre ont dispersé par la force cette manifestation d’étudiants en faveur de la liberté, qui ont exprimé leur solidarité avec les victimes de Deraa et de Banias», a déclaré à l’AFP Radif Moustapha, président du Comité kurde pour les droits de l’Homme (Rased).
«Les forces de sécurité et les étudiants en sont venus aux mains. Quatre étudiants ont été arrêtés», selon le militant.
Alep est la deuxième ville de Syrie. Le pays est en proie depuis le 15 mars à un mouvement de contestation contre le régime du président Bachar Al-Assad.
La répression des manifestations a fait entre vendredi et dimanche une trentaine de morts, en particulier à Deraa (100 km au Sud de Damas) et Banias (280 km au nord-ouest de Damas).
À Damas, une cinquantaine d’étudiants ont par ailleurs manifesté hier à la faculté de droit, scandant des slogans pour la liberté, a indiqué le président de la Ligue syrienne de défense des droits de l’Homme, Abdel-Karim Rihaoui.
«Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement pour les disperser en les frappant avec des bâtons. Il y aurait des arrestations parmi les étudiants», a-t-il affirmé.
Avant-hier, un groupe d’étudiants avait observé un sit-in dans l’enceinte de la faculté des sciences de l’université de Damas en signe de solidarité avec les victimes de l’intervention des forces de l’ordre à Deraa et à Banias.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com