E.S.H.S. : Après l’ombre, la lumière !





La précédente semaine n’a pas laissé personne indifférent après la querelle agressive entre Hamdi Bayoudh et Mohamed Salah Derbali qui se sont disputés lors du match amical mettant aux prises la JSK et l’ESHS.
Au lendemain dudit match, le groupe de Samir Jouili a vécu une grève des entraînements longue de trois jours en raison de la non-régularisation du salaire du mois de février.
Heureusement, la réunion avec les joueurs et l’équipe dirigeante a permis d’assainir la situation à quelques jours de la reprise du Championnat de la L1.
Cette dernière réunion a incité le bureau de Sami Gandouz d’envisager des sanctions à l’encontre des Laâmari, Hasnaoui et Ben Nasr en les sommant de s’entraîner avec la catégorie «Espoirs».
Donc, il semble que les joueurs revenus sur terre, sont tenus de ne pas décevoir dimanche prochain face au CSS. Dans cette perspective, l’Espoir doit emballer le match, sans pour autant verser dans la précipitation. C’est seulement dans la cohésion qu’ils retrouveront leurs repères, leur efficacité. Celle qui leur a tant manqué lors des récentes rencontres amicales.
Par ailleurs, en attaque, lors d’une réelle reprise, le staff technique pourra compter sur Bachouche et Dahri, encore en petite forme pour manque de compétition, mais qui ne devrait pas tarder à retrouver ses sensations et Jawhari, malgré une débauche d’énergie certaine demeurent en panne de réussite devant les buts adverses lors des dix derniers matches amicaux.
Les deux autres compartiments, malgré l’absence de certains éléments de base de l’équipe tels Laâmouri, Bayoudh, Bahri, Hasnaoui et Ben Nasr qui seront suppléés par Chouchane, Dghifi, Ben Fredj, Majboura, Ben Fadhl dont les moyens ne sont plus à démontrer.

Mabrouk KAHIA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com