Du côté clubiste : La tête ailleurs





Pour la reprise du championnat, le CA ira à Gabès avec un double objectif: s’installer dans une dynamique de victoires et préparer la rencontre de la Ligue des champions de la semaine prochaine contre Al Hilal du Soudan.
Mais il est clair que dans le camp clubiste, après les désillusions du championnat et de la coupe, la priorité est accordée à la compétition africaine. Il n’en demeure pas moins que cette reprise lui donne l’opportunité de jouer un match en déplacement contre un adversaire coaché par un entraîneur qui connaît le CA sur le bout des doigts, en l’occurrence Adel Sellimi.
Par conséquent, le match de Gabès sera un test sérieux et l’ASG constituera le meilleur sparring-partner possible. Reste à savoir comment les Clubistes aborderont ce match et dans quel état d’esprit.
L’ensemble cherchera certainement à se mettre dans une configuration proche du match de Khartoum, à savoir que Kaïs Yacoubi prônera une certaine prudence, mais surtout cherchera à mettre à profit les principaux atouts de l’équipe qui sont des atouts offensifs. Il s’agira donc de marquer et d’éviter de subir.
Avec l’armada d’attaquants, voire de joueurs portés vers les buts adverses comme les Dhaouadi, Mouihbi, Ezéchiel, Soltani, Ben Yahia, etc., le CA ne peut jouer contre nature. Ce qu’il faut actuellement savoir, c’est que le CA n’est pas le genre d’équipe à trop supporter la pression sur sa défense.
Le rendement de l’arrière-garde de l’équipe de Bab Jédid est d’ailleurs le principal souci de l’entraîneur Kais Yacoubi. Et le problème est double à ce niveau. Il y a d’abord un problème de joueurs vraiment compétitifs et pouvant donner de l’assurance à l’ensemble. Il y a ensuite un problème au niveau des automatismes, du placement et du replacement avec un axe central appelé à se serrer davantage les coudes.
Et puis, les changements fréquents dus aux blessures et aux suspensions ont fait que ce secteur défensif ne trouve pas une réelle stabilité.
A Gabès, le staff technique devra composer avec les absences conjuguées de Khaled Souissi, suspendu et de Mehdi Mériah qui souffre d’une pubalgie.
Au niveau du milieu de terrain, l’incertitude concerne la titularisation ou non de Karim Aouadhi qui a signé avec le club de Düsseldorf.
A cet effet, Kais Yaâcoubi devrait logiquement remplacer Souissi par Ressaissi qui évoluera à côté de Khechache. A gauche, Akrimi suppléera Mériah. Pour le cas Aouadhi, sa signature et son départ en fin de saison ne devraient pas à mon avis, changer la vision du coach clubiste. Certes, l’année prochaine, il ne sera plus là, mais de là à l’écarter comme certains le voudraient, il y a un pas à ne pas franchir surtout que le joueur est en train de donner le meilleur de lui-même.
En tout état de cause, Helmi Hmam, voire Khaled Melliti, sont prêts à le suppléer et à prêter main forte au duo Alexis - Ben Yahia. L’attaque pour sa part sera inchangée.
Ainsi, la formation rentrante probable serait la suivante : Adel Nefzi, Bilel El Ifa, Seif Akremi, Mehdi Ressaissi, Abdelkader Khechache, Alexis Mendomo, Karim Aouadhi, Wissem Ben Yahia, Youssef Mouihbi, Zouheir Dhaouadi et Ndouassel Ezéchiel.

A.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com