2e phase : ça va «volley» très haut !





Les demi-finales (aller) du championnat de la Nationale A, ne se sont jamais annoncées si équilibrées, si disputées. Dommage que le huis clos soit maintenu.
Nous croyons savoir que le COK a saisi officiellement la FTVB pour autoriser enfin le public à assister aux demi-finales. Les instances fédérales ont répondu par un niet catégorique, s’appuyant, parait-il, sur une décision de l’autorité de tutelle. Dommage. Nous pensons que, les quatre clubs en présence sont en mesure d’assumer leurs responsabilités. Les affiches programmées (COK-ESS et EST / SAY) auraient pu renflouer considérablement les caisses des équipes. C’est que tous les férus de volley-ball vous le diront, il y aura du beau jeu cet après midi. A Kélibia d’abord. Le leader de la première phase se présentera au grand complet, Hmam complètement rétabli d’une petite blessure, sera le deuxième central de l’équipe de Kammoun au côté de Bellajouza. D’ailleurs sa bonne prestation, samedi dernier, a rassuré tout le monde. L’Etoile, quand elle trouve son rythme de croisière fait très peur. Ses lignes sont équilibrées et possède en Ben Slimane et Jerbi deux des meilleurs play makers du pays. Garci, en pointu, Hfaiedh et H’missi en réceptionneurs peuvent faire très mal. En face les jeunes olympiens ne manquent pas d’argument : Baïri et Nagga sont en super forme. Mrabet, s’il est alimenté en première balle négociable, peut déjouer le block adverse en s’appuyant comme il sait très bien le faire sur ses centraux Kadhi et Jenhani. Toutefois un seul problème se pose au coach Ben Romdhane : assurer la réception au détriment de l’attaque, en incorporant le vétéran Ben Cheikh ou faire confiance au jeune Mrika.
A la salle Zouaoui, les débats s’annoncent encore plus «violents». Aussi bien du côté de la Saydia que celui de l’EST, le potentiel offensif est de grande qualité. Les attaques de Karamosly et Kaâbi n’ont rien à envier en puissance à celles de Mahjoubi et Fehri. La différence pourrait se faire sur le rendement des deuxièmes réceptionneurs à savoir l’Espérantiste Jouini et le Saydien Saïdi. Le reste est une affaire de …libéro. Eh oui, et ceci et valable pour les deux matchs. Le jeune kélibien Ben Messaoud se mesurera au vaillant Nahali, et à, Tunis, l’excellent Hamzaoui contestera la classe et la sobriété de Bessrour le Saydien.
En play out ; les Transporteurs Sfaxiens contesteront la suprématie de leurs frères Clubistes pas trop remis de leur échec dans la qualification au play off. Et à la Marsa, les locaux essaieront de faire le plein en accueillant les Aigles de Haouaria, d’habitude intraitables lors des phases de play out.

Mondher JEBENIANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com