Education aux médias/ Protéger les jeunes contre les effets médiatiques indésirables





L’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) a choisi de consacrer cette année son colloque international au thème de l’éducation aux médias. Tunis - Le Quotidien «... Toutes les manières d’étudier, d’apprendre et d’enseigner à tous les niveaux... l’histoire, la création, l’utilisation et l’évaluation des médias en tant qu’arts plastiques et techniques, ainsi que la place qu’occupent les médias dans la société, leur impact social, les implications de la communauté médiatisée, la participation, la modification du mode de perception qu’ils engendrent, le rôle du travail créateur et l’accès aux médias». C’est ainsi que l’UNESCO a défini l’éducation aux médias dans un rapport publié au début des années quatre-vingt. L’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) va consacrer cette année son colloque international au thème de l’éducation aux médias dans la formation aux sciences de l’information et de la communication. Trois jours durant (du 15 au 17 avril courant), ce colloque tentera de répondre à deux questions fondamentales, à savoir quels enjeux et quelle formation dispenser dans ce domaine? Il importe de préciser que l’approche de l’éducation aux médias a nettement évolué. Des études effectuées ces dernières années montrent que les enfants de par le monde passent le plus clair de leur temps devant la télévision plutôt qu’à l’école, d’où l’intérêt porté à la protection «des jeunes contre les effets jugés néfastes des médias». Ce constat a permis à l’éducation aux médias non seulement de voir le jour mais aussi «de puiser sa légitimité dans une double inquiétude des parents et des éducateurs». * Conscience critique Entre-temps, les choses ont changé! Séduction des médias oblige, l’éducation en question s’impose sans pour autant dévaloriser les médias. Au contraire, cette nouvelle approche a pour but d’apprendre aux jeunes à connaître ces médias «pour mieux s’en servir comme récepteurs et producteurs». C’est de cette manière que les élèves pourront acquérir «une conscience critique à l’égard des divers produits médiatiques auxquels ils sont exposés» et de participer par la même occasion à la production médiatique. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com