Yémen : Impasse après une médiation du Golfe infructueuse





Le Quotidien-Agences
La crise politique au Yémen se trouvait hier dans une impasse au lendemain d’une rencontre sans résultat apparent entre l’opposition, qui continue d’exiger un départ immédiat du président contesté Ali Abdallah Saleh, et des médiateurs du Golfe.
«L’opposition a réussi à exposer son point de vue» concernant un départ «immédiat» du chef de l’Etat et «les monarchies du Golfe doivent réaliser que le maintien de Ali Abdallah Saleh au pouvoir porte préjudice à leur stabilité», a déclaré hier à l’AFP un porte-parole de l’opposition, Mohamed al-Sabri.
Les ministres des Affaires étrangères des six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont reçu avant-hier soir à Ryad une délégation de l’opposition parlementaire yéménite, le Forum commun, sans annoncer de percée dans leur médiation, offerte début avril en vue d’une sortie de crise au Yémen.
Le départ de Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, est la principale revendication du mouvement de protestation sans précédent entamé fin janvier dans la foulée des révoltes populaires qui secouent le monde arabe.
La répression de ce mouvement a fait plus de 125 morts.
Hier, 45 manifestants ont été blessés, dont 12 par balle, lorsque les forces de sécurité sont intervenues pour disperser une marche estudiantine à Hodeïda, sur la mer Rouge, ont indiqué des sources médicales.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com