Que prévoient les règlements ?





Trois ans après, un de nos matches du championnat se fait arrêter avant terme. Après CSS-EST de décembre 2007 interrompu à la 85’ juste après le 2e but de l’EST par l’arbitre Samir Hammami, après le refus des Sfaxiens de reprendre le jeu, voilà presque le même scénario se répéter à Béja à l’occasion du match OB - ASM. L’arbitre Bakir s’est vu obligé d’arrêter la rencontre à la 71’ après une première interruption suite à l’envahissement du terrain par les supporters béjaois. Après 40 minutes, et assuré que l’ordre et la sécurité sont rétablis, il ordonna aux deux équipes de reprendre le jeu. Ce qui fut fait … mais rapidement et comme le hasard fait parfois mal les choses, dès la première minute de la reprise du jeu, l’O.B. égalisa sur coup franc. Rien ne se produit de grave à l’exception des protestations des marsois, jugeant le but entaché d’irrégularité mais le jeu reprit tout de même et une grosse bévue du gardien Béjaois offrit aux béjaois un cadeau du ciel.
A 2-1 les Marsois sont devenus furieux et n’avaient pas d’autre choix que d’abandonner le terrain, se sentant floués et lésés.
Le match s’arrêta alors pour ne plus reprendre cette fois-ci.
Que stipulent les règlements dans pareils cas et d’après ce qu’a rédigé l’arbitre sur la feuille de match (jet de pierres et envahissement du terrain et refus de l’ASM de reprendre le jeu):
1/ Une amende de 1000 D pour jets de pierres ( article 44)tableau E - alinéa c et un match à huis clos et une amende de 3000 D (article 44 tableau E, paragraphe c pour l’O.Béja.
2/ Perte du match pour l’ASM par pénalité et suspension de deux matches pour tous les joueurs qui ont quitté le terrain après sommation de l’arbitre du capitaine et responsable du club refusant le jeu après les avoir attendus pendant 5 minutes (articles 180-181).
On verra ce que la ligue nationale va décider ce soir à propos de cette affaire


A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com