Une journée au Kef : Pour que Sicca Veneria retrouve son aura





Le 18 avril a été décrété journée nationale du tourisme culturel, ont annoncé les ministres de la Culture et de la sauvegarde du patrimoine et du Tourisme et du commerce, lors d’une visite au Kef.
Ils étaient trois ministres au Kef, lundi vers 6h30. L’événement a été la célébration par la Tunisie de la Journée mondiale des monuments historiques et sites archéologiques…
Une célébration qui se veut particulière suite à ces scandales relatifs au pillage du patrimoine qui ont éclaté après la chute de l’ancien régime. Dans la foulée de ces opérations de sauvetage du patrimoine tunisien et de récupération des pièces saccagées, la décision de décréter le 18 avril journée nationale du tourisme culturel a été annoncée.
Coupant court avec les pratiques archaïques de l’ancien système, les ministres, accompagnés par quelques ambassadeurs, ont choisi de faire le tour de certains monuments historiques et sites archéologiques de la ville de Kef, restant à l’écoute de toutes les remarques et des suggestions faites par les habitants de la ville qui n’ont pas été informés, selon certains présents, de cette visite. Et pourtant, au Kef comme dans toutes les villes tunisiennes, le bouche-à-oreille fait toujours des miracles.
Autour d’un café à Sidi Bou Makhlouf, lieu de mémoire situé à la fois au pied de la Kasbah et sur le palier des sanctuaires, des jeunes keffois étaient en train de discuter de la situation actuelle et de leurs suggestions avant l’arrivée du cortège ministériel. Déterminés, motivés et surtout vigilants, ils ont parlé des problèmes rencontrés avec les responsables, souhaitant voir ces monts de promesses se traduire en réalités, en de vrais projets de développement. Projets qui permettront à cette terre oubliée des années durant à retrouver la vie et à reprendre souffle.
Pas de cloison entre
le tourisme et la culture
M. Ezzedine Bach Chaouch, ministre de la Culture, et M. Mehdi Houas, ministre du Tourisme et du commerce, sont rentrés de cette journée keffoise avec une bonne centaine, sinon plus, de dossiers et de propositions.
Du problème de la gestion du Centre d’art dramatique et scénique du Kef, des difficultés de la création des associations à vocation culturelle, de la restauration des sites historiques et archéologiques, du recrutement des diplômés dans les métiers d’art et du patrimoine… quelques intellectuels et artistes de la région ont débattu avec le ministre de la Culture.
Des dossiers qui restent suspendus, en attendant, mardi prochain 26 avril, le retour du ministre qui a demandé aux présents d’affiner leurs dossiers d’une manière consensuelle afin que la prochaine rencontre soit fructueuse. «Je serais mardi au Kef spécialement pour discuter avec vous et dans le détail de tous les problèmes de la vie culturelle. Je vous demande de patienter et tout sera réglé», a annoncé le ministre de la Culture, réussissant à gérer l’enthousiasme des jeunes et à les rassurer.
Le tourisme culturel a été au cœur des débats. M. Mehdi Houas a annoncé la création de bureaux d’études qui seront chargés de valoriser les différents sites archéologiques, ajoutant qu’il consacrera une journée pour visiter la région et étudier les préoccupations du secteur touristique pour trouver les solutions adéquates.
Il est à noter que Mme Lilia Laâbidi, ministre des Affaires de la femme, a été également à l’écoute de certains jeunes, discutant avec les responsables aussi bien que des habitantes de l’importance de l’amélioration de la situation de la femme. La ministre a discuté également avec quelques femmes de la région, exerçant dans différents domaines, du programme «La femme, la culture de la citoyenneté et de la démocratie», lancé par le ministère de la Femme avec le ministère de la Culture.
Imen ABDERRAHMANI


Bientôt…
Dans le cadre d’un programme d’action commun entre le ministère de la Culture et le ministère des Affaires de la Femme, les deux ministres ont annoncé :
- Les maisons de la culture à Nebeur et au Sers porteront bientôt respectivement les noms de deux voix qui ont marqué de leurs empreintes la scène musicale et théâtrale tunisienne, à savoir Saliha et Zohra Faïza.
- Le mois de mai sera marqué par l’organisation d’une rencontre nationale de la poésie populaire féminine.
- Un espace sera réservé au cœur du musée régional des arts et des traditions populaires au Kef aux femmes militantes surtout durant l’occupation française.


Ils seront de retour
- Le ministre de la Culture a annoncé qu’il sera de retour mardi prochain au Kef pour discuter des problèmes culturels et annoncer les nouvelles décisions.
- Le ministre du Tourisme a promis à son tour aux Keffois de revenir pour discuter dans le détail des problèmes du secteur de l’artisanat, de l’infrastructure touristique. Il a également promis à l’assistance de transmettre certaines propositions et remarques à ses collègues ministres, spécialement au ministre de l’emploi.


Le Kef et Siliana, en priorité
Lors de la rencontre-débat qui s’est déroulée l’après-midi, au siège du gouvernorat, M. Ezzeddine Bach Chaouch, ministre de la Culture, et M. Mehdi Haouas, ministre du Tourisme, ont annoncé que les gouvernorats du Kef et Siliana ont la priorité dans le programme du développement du tourisme culturel. Les deux gouvernorats possèdent de grands et précieux sites historiques et archéologiques, même s’ils ont été marginalisés.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com