Dialogue des cultures/ Tunis au cœur de la Méditerranée





Une quarantaine de responsables, universitaires, artistes et médiateurs débattent à Tunis des moyens d’affermir le dialogue culturel entre les deux rives de la Méditerranée. Tunis-Le Quotidien L’hôtel de Ville de Tunis abrite depuis hier les travaux du Symposium de Tunis sur le dialogue des cultures euro-méditerranéennes. Ce Symposium organisé dans le cadre du projet MED’ACT1, réunit une pléiade de responsables culturels, de chercheurs et d’hommes de théâtre d’Europe du Sud et du Monde arabe. Au menu : les politiques culturelles euro-méditerranéennes, identités culturelles et diversités des langages, rôles des associations dans l’action culturelle, cultures et médias... Dans son allocution de bienvenue, Abbès Mohsen, maire de Tunis, a mis cette rencontre dans son contexte. Il a insisté sur la nécessité de poursuivre le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée, seul moyen à ses yeux pour faire face à toutes les formes de violence et de conflit. Ce dialogue devrait être total et porter sur tous les sujets politiques, économiques, culturels, etc... Fidèle à sa vocation de terre de dialogue, la Tunisie participe à cet effort qui vise à rapprocher les peuples de la région voire les peuples du monde. Ce Symposium de Tunis qui s’ajoute à toutes les rencontres interculturelles et interdisciplinaires, organisé dans le cadre de la Chaire Ben Ali pour le dialogue des cultures, est la meilleure illustration de cette orientation civilisationnelle. M. Abdelbaki Hermassi, ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Loisirs, qui a ouvert les travaux, a insisté également sur cette vocation cosmopolite qui a caractérisé notre pays depuis l’antiquité. De par sa situation privilégiée au cœur de la Méditerranée, la Tunsie a été une terre de rencontres, d’échanges, de brassages humain et culturel. Il n’y a qu’à regarder le riche patrimoine artistique laissé par nos ancêtres, à Carthage, Dougga, El Jem..., pour apprécier la diversité des influences des apports et des interférences auxquelles notre pays a donné lieu au cours de sa longue histoire. Loin de rompre avec cette tradition qui l’honore et dont elle est fière, la Tunisie participe activement à la défense des valeurs universelles dont celles de la tolérance, du dialogue et de la paix. C’est pour cette raison qu’elle œuvre pour la construction d’un ensemble euro-méditerranéen solidaire dans le cadre du processus euro-méditerranéen lancé en juillet 1995 à Barcelone, a expliqué le ministre. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com