Football/ Nationale A 15ème journée : L’E.S.S et le C.A ne lâchent pas prise





L’Etoile, réaliste à souhait, a réalisé l’affaire de la journée en allant battre un bon C.S.S à Sfax et garde ainsi le contact avec le leader espérantiste qui a remporté un nouveau succès, sans panache, contre le C.S.H.L. En bas du tableau, l'E.S.B.K ramène un point de Monastir et colle au C.O.T. Le sommet de la ronde qui a eu lieu au Mhiri de Sfax a tenu toutes ses promesses et a contrasté avec la médiocrité générale dans laquelle se trouve notre compétition locale. En effet, Sfaxiens et Etoilés ont gratifié les présents et les téléspectateurs d’un spectacle de qualité, riche en rebondissements. Il y a avait des buts, du rythme, du suspense et… des erreurs arbitrales. les Noir et Blanc, qui ont fait illusion en début de match, ont fait l’essentiel du jeu avant de se faire rejoindre au score. N’diaye, l’auteur du but sfaxien, allait rater par la suite deux opportunités, l'arbitre Trabelsi allait s’y mêler en privant les locaux de deux penalties flagrants et les Etoilés, qui ne demandaient pas tant, ont attendu patiemment le moment propice pour frapper fort et signer un second but libérateur par Obiakor qui leur permet de demeurer à…six points des Espérantistes. Ces derniers, qui ont joué samedi, ont remporté un succès laborieux face aux Hammam-Lifois. Le vent fort, la jeunesse de quelques éléments comme Ben Yahia, Ayuba ou Jomâa, la petite forme de certains titulaires ont empêché les Sang et Or de faire mieux. Le but de Souayah sur corner a suffi mais les Verts auraient pu sortir avec le point du nul s’ils avaient une ligne d’attaque plus percutante et si l’arbitre ne les avait pas privés d’un penalty en première période. D’ailleurs, l’homme en noir a constitué samedi la seule «attraction» du match ,tellement ses interventions étaient controversées. Promenade Derrière les Sang et Or et les Etoilés, on retrouve les Clubistes tunisois qui ne lâchent pas prise. Dimanche, ils ont signé une victoire aisée et significative devant des Marsois amoindris et gardent le contact avec les Sahéliens, un seul point les sépare aujourd’hui et leur prochaine confrontation à Sousse promet beaucoup. A quelques encablures d’El Menzah, le Stade Tunisien, amoindri, n’a pas fait de cadeaux, au Zouiten, au C.O Transports. Un succès qui lui permet d’aborder la seconde manche de coupe de la Confédération face à Al Ismaïly, le week-end prochain, dans de bonnes conditions mentales car il aura besoin de tous ses atouts pour espérer renverser la tendance en sa faveur. A Bizerte, les hommes de Fergani ont bien réagi après leur élimination amère en Coupe, en battant nettement les Béjaois grâce à deux goals de Laâroussi et un de Sahbani. Un succès qui permet aux Bizertins de respirer quelque peu mais qui renvoie les Béjaois à leurs études. Enfin à Monastir, les Bleu et Blanc continuent à manger leur pain noir. La manière laisse encore à désirer et les résultats ne s’améliorent pas. Après l’élimination de la Coupe mercredi dernier devant la J.S Kairouan, l'U.S Monastir n’a pu obtenir mieux que le nul devant une E.S Béni Khalled courageuse et qui tient à sauver sa place parmi l’élite. Jamel belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com