Zgougou/ 15 tonnes injectées dans le marché





Afin de satisfaire la demande de «Zgougou» ou pin d’Alep dont la consommation connaît un pic à l’approche de la fête du Mouled, le ministère du Commerce a pris toutes les dispositions nécessaires. 15 tonnes de ce produit ont été injectées hier dans le marché. Tunis - Le Quotidien A l’approche de la fête du «Mouled», la ruée vers les fruits secs et notamment le «zgougou» devient de plus en plus intense. Pour approvisionner le marché d’une façon équilibrée et garantir une offre à des prix abordables, le ministère du Commerce vient d’injecter dans les circuits de distribution une quantité estimée à quinze (15) tonnes de «zgougou». Le prix du kilo a été fixé à 8 dinars pour la vente à l’état brut. Pour ce qui est du zgougou en poudre, qui connaît par ailleurs une demande plus importante, on croit savoir que le ministère du Commerce soit parvenu à faire baisser le prix du kilo proposé à 10d,600 après négociations avec les producteurs. Le kilo a été proposé à 11d,800, il y quelques semaines. La récolte de zgougou, dont la production se fait à l’état sauvage du côté des forêts du Nord-ouest du pays, a été évaluée cette année à près de 30 tonnes. Le forêts du gouvernorat de Siliana forment à cet effet le pôle de production le plus important. Etant donné que la consommation du «zgougou» reste généralement limitée à la célébration du Mouled, la récolte nationale a toujours suffi pour satisfaire la demande. Le recours à l’importation n’a jamais été envisagé. * Contrôle rigoureux S’agissant du contrôle de la qualité et des dispositifs du conditionnement et de l’hygiène, des sources dignes de foi auprès du ministère du Commerce tiennent à affirmer que «toutes les quantités de zgougou écoulées sur le marché ont subi des prélèvements systématiques d’échantillons pour l’analyse et le contrôle de l’humidité. Les quantités se trouvant depuis hier sur le marché, et qui sont estimées à 15 tonnes, répondent ainsi aux normes d’hygiène». Des brigades de contrôle, composées de la Garde nationale et des instances concernées du ministère du Commerce, ont été mobilisées depuis trois semaines pour surveiller les itinéraires des commerçants reliant les zones de production aux différents marchés du pays. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com