Détournement de fonds/ Le receveur innocenté





La Cour d’appel de Tunis a examiné récemment une affaire de détournement de fonds dont l’accusé est un receveur d’un bureau de poste situé dans une ville du Cap-Bon... Tunis — Le Quotidien L’affaire remonte au mois de juin 2001 lorsque, lors d’un contrôle de routine, des responsables de la Direction générale de la poste ont constaté la disparition de la somme de trois mille neuf cent dinars (3900 DT) de la caisse du bureau de poste situé dans une ville du Cap-Bon. Les contrôleurs ont, également, trouvé un chèque portant la somme manquante, au nom du receveur. Interrogé, le responsable du bureau déclara avoir remplacé la somme d’argent par un chèque portant son nom après avoir eu besoin de ladite somme pour régler des dettes personnelles. Il nia, toutefois, avoir détourné des fonds revenant de droit à l’Etat. N’empêche que les contrôleurs, conformément à la loi, ont alerté les autorités qui ont pris l’affaire en main, en engageant des poursuites judiciaires à l’encontre du receveur. Il fut, ainsi, inculpé de détournement de fonds. Traduit en justice, en première instance, son avocat rejeta les accusations portées à l’encontre de son client en démontrant qu’aucune somme d’argent n’a été détournée vu que le receveur a remplacé l’argent par un chèque qui a été tiré le lendemain par la poste. Une plaidoirie qui a convaincu la Cour laquelle a innocenté le receveur. Seulement, le ministère public a vu autrement et a interjeté appel. Examinée de nouveau, récemment par la Cour d’appel de Tunis, cette affaire a été renvoyée pour délibération. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com