Mois du Patrimoine/ Béja exhume ses trésors





Béja s’est ouverte, à l’occasion du mois du patrimoine, à toutes les curiosités, qui ravies, retrouveront les pierres d’un patrimoine offert à la postérité. Les colloques scientifiques ne manquent pas en cette 3ème session du mois du patrimoine dans les différentes régions. De Béja. Ils s’articulent autour de la place des mausolées dans notre culture, leurs rituels, leurs calligraphies... La manifestation est aussi l’occasion d’exhumer du fond des âges certains aspects du patrimoine oral dont on cite, à titre indicatif : Kharjet Sidi Ali Hawari, le saint de la région. Les soirées de la poésie seront ainsi l’occasion pour les participants de rappeler, chacun, de son côté, les souvenirs qui ne feront qu’alimenter notre mémoire collective. Sans oublier les expositions de photos, de l’artisanat et les excursions qui ne feront qu’enrichir des connaissances et en raviver d’autres. Avec une nouveauté cette année : la séparation entre le programme des maisons de culture et celui des jeunes. Celui des jeunes revêt un aspect «ambulant» faisant ainsi profiter les intéressés qui vivent dans les patelins les plus reculés de Béja. N’est-ce pas là une façon de ce qu’on est allé à appeler : patrimoine à la carte ? Cela ne fera que créer autour de ce que nos aïeux nous ont laissé, l’image d’un legs non figé. Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com