E.S.T./ Une qualification sans histoires…





Comme attendu, l’Espérance, qui compte sur un vécu impressionnant en Ligue des champions, est allée à Niamey confirmer la victoire de l’aller en remportant une victoire étriquée mais significative. En effet, sachant que la qualification ne pouvait lui échapper après les quatre buts inscrits à l’aller à Monastir, le club sang et or est allé à Niamey défendre son prestige, confirmer la victoire obtenue à Monastir et saisir cette opportunité pour une meilleure application technico-tactique en prévision des prochaines oppositions autrement plus difficiles en compétition locale et continentale. Privée des services de Mnari, Clayton, Ghazi et Zitouni, la formation espérantiste a récupéré, par contre, Khaled Badra qui a donné plus de stabilité à la ligne arrière. Fullone a aussi incorporé Guizani à droite en défense à la place de Yaken, mis au repos. Avec un milieu équilibré et mené par un Souayah qui excelle dans le rôle d’assist-man, les Tunisois ont dominé les débats, ont signé un but, œuvre de l’opportuniste Harbaoui et ont raté plusieurs autres occasions de but. A signaler aussi que Tizié a repoussé un penalty et que Harbaoui a été expulsé en fin de match d’une manière inexplicable. Ainsi, l’Espérance a atteint ses objectifs au cours de ce déplacement, et avec le retour prochain des Mnari, Clayton, Ghazi et Zitouni, l’avenir proche s'annonce sous les meilleurs auspices. * Cotonsport : du solide Au prochain tour, l’Espérance rencontrera le club camerounais de Cotonsport de Garoua. Un ensemble aux références solides et qui sera difficile à manier. Mais l’Espérance, qui ne manque pas de métier sur le plan continental, est consciente de la difficulté de la tâche et elle est bien décidée à réussir cette double confrontation au champion du Cameroun, d’autant qu’elle devrait atteindre un bon niveau de compétitivité au cours du mois prochain quand le championnat local sera plus régulier et quand Fullone disposera de la totalité de son effectif. Jamel Belhassen _______________ * Le Nigérian Kings à l’essai Dimanche matin, au moment où l’équipe fanion se préparait à Niamey à rencontrer le Sahel du Niger, Lotfi Jebara menait une séance d'entraînement au Parc B avec un petit groupe de joueurs restés à Tunis pour diverses raisons. Il avait à sa disposition Ali Zitouni, Karim Ghazi, Tarak Thabet, Bilal Lahmar, Hassane Gabsi et… un Nigérian dénommé Kings. Renseignement pris, il s’est avéré que ce joueur, doté d’un gabarit impressionnant, a débarqué la veille pour subir des tests dans la perspective d’un recrutement prochain. Apparemment, Kings, qui évolue au poste d’attaquant de pointe, ne manque pas de qualités physiques et techniques. Agé de vingt printemps, le Nigérian pourrait, s’il confirme tout le bien qu’on pense de lui, faire partie prochainement de l’effectif sang et or, tout comme le jeune Idrissa, sociétaire du Sahel du Niger. J.B.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com