Gymnastique/ Wajdi Bouallègue: Parmi les ténors mondiaux





A l’instar de la natation, la gymnastique est en train de se faire une place parmi les hautes sphères mondiales grâce à notre gymnaste n° 1, Wajdi Bouallègue qui s’apprête à défendre son titre de champion continental aux championnats d'Afrique qui auront lieu au Sénégal du 9 au 19 décembre 2004. Avant d’entamer cette nouvelle aventure, Bouallègue a participé à la série de la Coupe du monde qui s’est déroulée à Stuttgart (Allemagne). Le gymnaste tunisien a terminé parmi les six premiers durant les éliminatoires,le vendredi et s’est qualifié pour la finale. L’épreuve finale a eu lieu dimanche et Bouallègue a brillé de mille feux et s’attendait même à terminer à la 1ère place. Mais les décisions partiales des arbitres l’ont privé de cet honneur, le plaçant à la 3ème place , malgré un enchaînement exceptionnel qui a été noté par le juge américain 9,80/10, derrière un Allemand et un Roumain. A ce propos, Wajdi Bouallègue précise: “J’ai été lésé par les juges qui n’ont pas “digéré” qu’un Tunisien puisse remporter la 1ère place. Néanmoins, j’estime m’être fait un nom sur le plan mondial. Le public présent ne s’y est pas trompé et m’a longuement applaudi. J’ai été en outre chaleureusement félicité par les champions du monde et les champions olympiques, ainsi que par l’entraîneur américain et ancien champion olympique de Séoul, Alexander Artemox. Actuellement, je suis classé entre la 10ème et la 12ème place mondiale, mais il me reste encore huit étapes en Coupe du monde pour progresser, outre les Jeux méditerranéens à Almeria et les championnats du monde de Melbourne (Australie) en 2005...” Avant cela notre équipe nationale de gymnastique se déplacera au Sénégal pour prendre part aux championnats d’Afrique. La sélection tunisienne conduite par son entraîneur ukrainien est composée outre Wajdi Bouallègue qui défendra à l’occasion de ces championnats son titre au concours général, de Saber Arfaoui (seniors), Haykel Bennouri (juniors) ainsi que Monia Hamdi et Amira Ayari. Les Tunisiens auront une belle carte à jouer et Bouallègue affiche d’ores et déjà son ambition de glaner trois médailles. Quant à Saber Arfaoui qui relève de blessure, l’objectif est d’atteindre les finales. Pour le junior Haykel Bennouri, une médaille d’or est apparemment à sa portée. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com