Report de la date du dépôt des listes aux élections : La Résistance dicte ses lois





La liste des morts américains en Irak s’allonge. Une hécatombe qui met en évidence la dérive sécuritaire dans le pays où le gouvernement a amorcé un report de la date du dépôt des listes aux élections. Le Quotidien-Agences "Nous avons décidé de reporter au 15 décembre, au lieu de ce vendredi, la date limite du dépôt des listes à la demande de nombreuses formations politiques", a déclaré le porte-parole de la commission électorale indépendante, Farid Ayar. Selon lui, 55 listes, totalisant 1.377 candidats, ont déjà été déposées pour l'élection de l'Assemblée nationale de 275 sièges. Onze listes regroupant 366 candidats ont été déposées pour l'Assemblée autonome kurde de 111 sièges. En outre, 260 listes totalisant 6.567 candidats ont été déposées pour les élections des 17 conseils provinciaux et de celui de Bagdad. Ces conseils comptent 41 sièges chacun, à l'exception de celui de Bagdad qui en a 51. La date limite n'était pas valable pour les provinces de Ninive, dont le chef-lieu est Mossoul, Salaheddine qui a pour capitale Tikrit, et Al-Anbar qui a pour chef-lieu Ramadi. Ces provinces avaient juqu'au 15 décembre pour déposer leurs listes sur décision de la commission qui voulait favoriser la participation des sunnites au scrutin. A l'exception de la liste chiite parrainée par le grand ayatollah Sistani, les autres grandes formations n'ont pas encore déposé la leur. * Sistani menace Cette liste comprend 228 noms des courants chiites à l'exception de celui du jeune chef radical Moqtada Sadr, sous le nom de l'Alliance unifiée irakienne. Les principaux partis chiites forment l'ossature de cette liste, également ouverte à d'autres groupes de différentes confessions et ethnies. Côté chiite, ce sont les parti Dawa, le Conseil suprême de la révolution islamique en Irak et le Congrès national irakien d'Ahmad Chalabi qui y participent. "Nous appelons à la nécessité d'élections honnêtes et justes car sans cela elles pourraient être une catastrophe pour le peuple irakien pire que celle qu'il vit actuellement", a déclaré cheikh Abdel Mehdi Kerbalaï, représentant de l'ayatollah Sistani, en conduisant la prière à Kerbala (centre). * Un GI tué Entre-temps, l'armée américaine a annoncé la mort d'un Marine lors d'une opérations jeudi dans l'ouest de l'Irak, ce qui porte à plus de mille le nombre de ses soldats tués au combat depuis l'invasion du pays en mars 2003. Selon les dernières statistiques du Pentagone, 1.003 membres du personnel militaire américain ont été tués au combat. On ne sait pas avec précision si le Marine tué jeudi était inclus dans ce décompte. Par ailleurs, un Irakien a été tué hier par l’explosion d’une bombe artisanale et un entrepreneur travaillant pour l’armée américaine a été enlevé dans la région insurgée de Bagdad. A Baâqouba, trois civils iraniens ont été blessés hier matin par l’explosion d’un engin piégé qui visait une patrouille de la Garde nationale, a déclaré un officier de police de cette ville. Enfin un responsable du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), a échappé hier à une tentative d’assassinat au sud de Bagdad, a déclaré un officier de police de Hillo.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com