Destruction de preuves





Le Quotidien - Agences Un sénateur américain a réclamé l’ouverture rapide d’une enquête sur des destructions de preuves qu’avaient commises des forces spéciales impliquées dans des sévices infligés à des prisonniers. “Je vous demande de lancer des recherches rapides sur les allégations de destruction de preuves et de prendre immédiatement des mesures pour publier toutes les informations sur des affaires d’abus contre des prisonniers qui ne mettent pas en danger la sécurité nationale”, écrit le démocrate Jeff Bingaman dans une lettre adressée au secrétaire à la défense Donald Rumsfeld. Binganan fait références à un rapport de l’agence américaine du renseignement de défense (DTA), révélé la veille, accusant des membres des forces spéciales en Irak d’avoir brutalisé et battu des prisonniers à Bagdad, puis d’avoir tenté d’empêcher toute enquête interne sur le sujet. Selon ce rapport, un enquêteur de la DIA a vu des officiers des forces spéciales en Irak boxer un prisonnier au visage au point que celui-ci a eu besoin de soins médicaux. Le rapport indique que les auteurs des coups n’ont gardé aucune trace écrite du traitement médical reçu par le prisonnier et ont ordonné aux représentants de la DIA de sortir de la pièce.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com