Enyimba-E.S.S. : Le grand jour !





Ligue des Champions (Finale Retour) - Stade National d’Abuja (16h00) - Arb. : Coffi-Kodja (Bénin) L’ESS se trouve à 90 minutes du grand bonheur. Aujourd’hui à Abuja, les Etoilés peuvent entrer de plain-pied dans l’Histoire. L’ESS se trouve depuis vendredi à Abuja, capitale du Nigéria où elle affrontera tout à l’heure la formation d’Enyimba pour le compte de la finale retour de Champion’s League. On sait que les Etoilés l’ont emporté à l’aller à Sousse par le score pas trop rassurant de (2-1). Une victoire certes bonne à prendre, mais qui demande confirmation ici à Abuja pour que le bonheur soit total. En effet, quoique les conditions climatiques (une chaleur torride de 35c°) ne soient pas très favorables pour exprimer son meilleur football, le représentant tunisien se doit de braver ces difficultés pour ramener le trophée de la plus prestigieuse compétition continentale. La valeur de l’adversaire, Enyimba, qui est le tenant du titre n’est plus à démontrer et on devine un peu son désir de défendre jalousement son bien, alors que les Etoilés sont appelés à fournir un dernier effort pour réaliser l’objectif tant rêvé. La victoire de Sousse est en soi un acquis qu’il faudra sauvegarder et pourquoi pas consolider sur terre nigériane. L’entreprise n’est nullement impossible si l’on se réfère à la plus grande motivation des Etoilés et à la grande volonté qui anime la bande de Chetali. Cela étant, à Abuja l’engouement pour cette finale retour n’est pas du genre particulier puisque Enyimba ne jouera pas chez lui à Aba, la CAF pour des raisons d’organisation et de sécurité en a décidé ainsi. Le National Stadium d’Abuja dont la contenance este de 80.000 spectateurs ne sera pas plein comme un œuf et l’on doit s’attendre à ce que l’ESS ne soit pas soumise à une forte pression du public local sauf imprévu, qui sait? Mais on craindra tout de même la chaleur suffocante qui risque de gêner l’évolution des Etoilés, voire les handicaper surtout lorsqu’on sait que les Nigérians sont habitués à ce climat est n’ont pas besoin de s'y acclimater. Dans le giron des dirigeants et des supporters ayant effectué le déplacement à Abuja, on y croit fermement. Le trophée sera tunisien, ressasse-t-on dans l’avion et à l’hôtel. Les joueurs pour leur part affichent une sérénité imperturbable et ils n’attendent que l’heure du match pour entrer dans le vif du sujet et régler cette question du sacre africain. On oublie, comme le souligne Bargui, l’avantage de Sousse et on se décide à mettre tout en œuvre afin d’atteindre l’objectif. A ce niveau l’ESS dispose des moyens de ses intentions puisque l’effectif disponible permet à Chetali d’aligner la meilleure formation possible même si l’on regrette l’absence de Lotfi Sellami (suspendu) et de Seif Ghézal pas tout à fait compétiteur. Deux défenseurs de l’axe qui auraient conféré au compartiment défensif plus de rigueur et d’invulnérabilité. On comptera cependant sur le retour de Saber Frej au poste de latéral droit et sur l’efficacité dans les duels de Omar Kalabane. La seule incertitude concerne le poste de latéral gauche. Qui de Miladi ou Bouzaïène sera rentrant? Il semble toutefois que le choix penche pour le premier nommé puisque plus en compétition que Bouzaïène. Ensuite les intentions de Chetali demeurent claires. Il y a lieu de ralentir la progression rapide du ballon sachant que les Nigérians d’Enyimba amorcent la manœuvre à partir du milieu du terrain qu’ils parviennent à contrôler avec beaucoup d’aisance et d’efficacité. Mejdi Traoui dont la titularisation est quasiment certaine aura pour tâche d’apporter un concours utile à Bargui et Hammi afin de récupérer le maximum de ballons et d’en fournir au métronome Beya d’autres utiles à la relance. C’est que le schéma tactique envisagé par Chetali (4-5-1) ne sera nullement figé. Il pourra se muer en 4-4-2 voire en 4-3-3 dès la récupération du ballon. Le choix est certainement dicté par les intentions d’Enyimba qui n’aura que le souci de gagner pour garder le trophée. Les Nigérians concéderont des espaces que les Etoilés auront à exploiter convenablement. Un but marqué ici à Abuja pourrait suffire au bonheur des Etoilés et viendrait enrichir le palmarès élogieux du club. Bonne chance ESS ! * Formation probable Austin, Frej, Miladi, Kalabane, Zouaghi, Bargui, Traoui, Hammi, Beya, M’hadhebi, Traoré. _________________ Hakim Bargui : «Demeurer calmes et vigilants» * De Notre Envoyé Spécial Quel état des lieux fais-tu avant le coup d’envoi de cette finale retour? Je pense que tout est en ordre, l’ambiance est bonne et tous les joueurs sont hautement motivés pour atteindre l’objectif. La victoire de Sousse est-elle suffisante pour mettre l’équipe dans de bonnes dispositions psychologiques avant d’aborder ce match? Une victoire c’en est toujours une. Celle de Sousse aurait pu être plus sécurisante si on n’avait pas encaissé un but. N’empêche qu’elle nous permet de négocier cette finale retour en conquérants. Enyimba jouera certainement l’attaque à outrance. Qu’avez-vous préparé pour la contrecarrer? L’ESS ne sacrifiera pas son jeu d’attaque. Nous essayerons de profiter des espaces concédés et tenterons de marquer à Abuja. Il nous faudra rester calmes et vigilants, car tout peut arriver dans un match. Il s’agira pour nous de nous emparer de l’entre-jeu et gagner le maximum de duels. Je peux vous dire que la lutte sera âpre. Quel serait le meilleur scénario? Marquer les premiers et laisser venir l’adversaire. Tenter aussi de l’endormir, de lui faire perdre patience et le surprendre. Je ne cesse de penser à ce scénario qui me semble idéal pour qu’on enlève ce trophée pour lequel nous avons consenti beaucoup d’efforts et de sacrifices. Confiants? Et comment ! Il faudra matérialiser sur le terrain ce capital-confiance par une sérénité totale et une bonne efficacité. Je pense que nous parviendrons à réaliser notre rêve”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com