Israël propose l’insertion des palestiniens dans les pays arabes : La loi … du non retour





Al Qods occupée - Agences Israël propose l’insertion des réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza, la Cisjordanie et dans les pays arabes, grâce à un fonds d’aide international, a-t-on appris hier auprès du ministère israélien des Affaires étrangères. Israël envisage un financement international pour des constructions dans un premier temps dans les camps de réfugiés de la Bande de gaza d’où l’armée israélienne est censée se retirer en 2005. Ce financement serait étendu par la suite aux camps de réfugiés de Cisjordanie et des pays arabes. “Un plan d’insertion des réfugiés est de l’intérêt d’Israël, des Palestiniens et de la Communauté internationale”, a déclaré à la radio militaire le directeur général du ministère Ron Prosor. “Il est impératif pour Israël de rechercher une solution pour la question des réfugiés afin d’éviter des demandes d’un retour de ces réfugiés en Israël”, a-t-il ajouté. Selon les derniers chiffres de l’UNRWA (Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens), le sort de 4,2 millions de réfugiés palestiniens disséminés dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie constitue une pierre d’achoppement à tout accord de paix entre Israël et les Palestiniens, plus d’un demi-siècle après leur exode. Les Palestiniens, soutenus par le monde arabe, ont toujours exigé qu’Israël reconnaisse un droit au retour dans ses frontières, conformément à la résolution 194 de l’assemblée générale de l’ONU.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com