Bush : Des élections en Irak comme prévu





• Rumsfeld fait un bon travail Le Quotidien - Agences Le président américain, George W. Bush, a déclaré hier que les élections irakiennes se dérouleraient comme prévu le 30 janvier, et réaffirme sa confiance en Donald Rumsfeld, critiqué au congrès. “Je suis convaincu que les terroristes échoueront, que les élections auront lieu, et que l’Irak sera une démocratie reflétant les valeurs et traditions de son peuple”, a déclaré Bush lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche, la deuxième depuis sa réélection en novembre pour un second mandat. * Soutien à Rumsfeld Le président a aussi réaffirmé son soutien à son secrétaire à la défense, Donald Rumsfeld, affirmant que le chef du Pentagone actuellement soumis à une vague de critiques au congrès faisait “du très bon travail”. “Le poste de secrétaire à la Défense est complexe, complexe en temps de paix et plus complexe encore en temps de guerre”, a souligné George W. Bush. Donald Rumsfeld “a géré son ministère alors que deux batailles majeures étaient menées dans la guerre contre le terrorisme, l’Afghanistan et l’Irak. Parallèlement, il travaille à la transformation de l’armée pour améliorer son fonctionnement”, a ajouté le président. Dimanche, des parlementaires américains avaient appelé le secrétaire à la Défense à “écouter” les critiques. Il lui a été reproché notamment de récents commentaires sur l’équipement des forces américaines en Irak et de ne pas signer personnellement les lettres de condoléances envoyées aux familles des militaires tués en Irak. George W. Bush a rappelé qu’il comptait sur la Syrie et l’Iran pour qu’ils s’abstiennent de toute ingérence en Irak, indiquant qu’il pourrait utiliser “des outils diplomatiques” et de la “pression économique” pour renforcer ce message si nécessaire. * De bonnes relations avec Poutine A propos de la Russie, le président américain à déclaré qu’il entendait continuer à travailler avec le président russe Vladimir Poutine, tout en reconnaissant que les relations étaient “complexes” en raison de différends sur plusieurs dossiers dont l’Irak. “Comme vous le savez, Vladimir Poutine et moi avons de bonnes relations, depuis notre rencontre en Slovénie, et j’ai l’intention que ça dure”, a dit Bush. “Il est important pour la Russie et les Etats-Unis d’avoir le genre de relations où, si nous sommes en désaccord sur des décisions, ce désaccord peut-être amical et positif”, a ajouté Bush, faisant notamment référence à la guerre en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com