Nationale A (10ème J.) : Réconciliation avec le haut niveau





Cela fait belle lurette qu’au lendemain des grands matchs du championnat national on ne trouvait matière à relater le jeu. La plupart du temps, c’était ce goût d’inachevé et une certaine frustration, générée par la déception qui nous envahissait à chaque occasion, qui guidaient nos plumes. Mais après le spectacle offert à Sousse, et surtout à Radès, ne viennent à l’esprit que les termes élogieux pour décrire cette journée exceptionnelle qui a marqué cette saison 2004-2005. A présent, l’on peut affirmer sans le moindre doute que notre championnat a enfin été digne du statut que s’est forgé notre sélection nationale en remportant le titre continental suprême. Sans s’étaler donc dans une interminable succession de qualificatifs élogieux, citons cette impression d’un observateur neutre qui, dans sa vie de tous les jours, ne s’intéresse guère au sport, et encore moins au football: «Ce que j’ai vu aujourd’hui est digne des matches des meilleurs championnats européens». Voila un avis qui, a lui seul, résume la satisfaction qui a envahi l’esprit de tous les puristes à l’issue de deux chocs de haute facture. Au-delà donc des résultats des matches et des sentiments éprouvés dans un camp ou dans l’autre, le beau jeu et l’engagement auront pour une fois primés. Toutefois, une journée de championnat ne se limite pas aux chocs, et les autres matches ont eux aussi droit de cité. Et ce que nous pouvons retenir de cette journée c’est la belle affaire réalisée par l’A.S. Marsa qui se replace derrière l’intouchable quatuor de tête au prix de sa victoire étriquée face au voisin goulettois-kramiste. Autre grand bénéficiaire de cette 10ème étape, l’E.S. Zarzis qui a brillamment surpris en s’imposant largement devant une bonne équipe du C.A.B. Une victoire qui permet aux Sudistes de respirer un bon coup et de se sortir un peu de la zone rouge. Une zone dans laquelle s’est dangereusement plongée l’équipe de Béni Khalled qui fait les frais d’une équipe monastirienne survoltée. L’U.S.M. a donc profité de la fragilité de son hôte pour lui infliger une véritable correction (4-1). Le S.T. en a fait de même en rendant visite à une équipe de Béja en pleine souffrance. Les Cigognes, qui n’ont remporté qu’une seule victoire cette saison, sont loin d’être sortis de l’auberge. Et elle est encore bien loin cette équipe d’habitude si séduisante et qui a toujours enfanté des joueurs de talent. Quant au C.S.H.L., il a raté une belle occasion de remonter au classement en se faisant rejoindre sur le fil par E.G.S. Gafsa. Bien que dans une position peu enviable, les Sudistes n’en continuent pas moins de s’accrocher, et ce point obtenu à l’extérieur pourrait vraiment s’avérer précieux lors du décompte final. C.O. _______________ * Classement 1) E.S.S. 22 2) C.A. 20 3) C.S.S. 19 4) E.S.T. 19 5) A.S.M. 16 6) U.S.M. 14 7) C.A.B. 14 8) S.T. 13 9) E.O.G.K. 11 10) E.S.Z. 10 11) C.S.H.L. 09 12) E.G.S.G. 07 13) O.B. 06 14) E.S.B.K. 03


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com