E.S.S. – C.S.S. (1-1) : Manque de fraîcheur des Etoilés





Les Etoilés ressentent encore les effets du calendrier démentiel auquel ils sont soumis certes, mais auraient pu aspirer à mieux devant un CSS bien organisé mais manquant de percussion. En effet, durant les vingt premières minutes, Baya par deux fois (3’ et 21’), Traoré et Bokri pouvaient donner l’avantage à l’Etoile. C’est que les coéquipiers de Zouaghi ont démarré à plein gaz assiégeant leurs vis-à-vis qui ne demandaient pas mieux que de se dégager des situations difficiles dans leur zone pour amorcer des contres somme toute pas très inquiétants pour Austin. Et c’est justement contre le courant du jeu que le CSS parvient à ouvrir la marque par Jamel Khcharem entré à la place de K. Ben Amor, blessé lorsque, profitant d’un ballon mal renvoyé par la défense étoilée, il met hors de portée d’Austin dans un angle quasiment impossible à ras de terre (41’). Malgré la lassitude physique, Baya et ses pairs ne baissent pas les bras. Ils se montrent très volontaires puisant dans leurs dernières ressources et se créent d’autres opportunités franches telles que celles de Traoré ou encore de Baya qui tente un tir-lobe obligeant Jaouachi à la parade (58’). Une minute plus tard, Zouaghi tire sur la transversale, Obiakor se trouvant à l’affût reprend dans les filets de Jaouachi, battu (59’). Le but de l’égalisation timore encore plus les Sfaxiens qui se cantonnent en défense sans plus. L’Etoile a beau chercher le but de la victoire mais ni Traoré dont le but est annulé pour hors-jeu par l’arbitre assistant (66’), ni Obiakor ne purent faire la différence. Les Etoilés réclameront ensuite un penalty à la suite d’une faute de main et l’arbitre luxembourgeois fait signe de continuer à jouer (76’). L’occasion la plus nette se présente à Zouaghi monté à l’attaque, son coup de tête est passé légèrement au-dessus de la transversale de Jaouachi ( 77’). Quoique le nul paraît frustrant pour l’Etoile, force est de constater que le retour au score et le nombre d’occasions ratées devaient rassurer les fans étoilés si l’on tient compte du manque de fraîcheur de quasiment tous les joueurs étoilés émoussés par les énormes efforts déployés depuis un mois. Il leur reste maintenant à se surpasser durant les deux prochains matches à livrer demain au S.T et dimanche au C.A. Ensuite, vivement la trêve ! Mounir EL GAIED _______________ Leurs Impressions * Bokri (ESS): “Nous avons été très émoussés à la fin du match. C’est dommage car avec un peu plus de fraîcheur, l’Etoile aurait tout simplement pu battre un bon CSS. Au vu de tout le match, nous méritions de gagner car nous avons dominé notre adversaire durant le plus clair de la rencontre. L’essentiel est que l’Etoile est toujours leader de la compétition et nous prouverons encore que l’équipe a de la qualité”. * Decastel (CSS): “Mon équipe a évolué d’une manière intelligente et est sortie indemne de plusieurs situations difficiles. De son côté, l’Etoile a fourni beaucoup d’efforts surtout en deuxième période du jeu et je pense qu’elle mérite la parité”. M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com