Vient de paraitre





“www.yogatry.com” Avez-vous entendu parler du yoga poétique? Si votre réponse est négative, lisez le dernier recueil de poèmes du poète Youssef Rzouga intitulé “Yogana: le livre du yoga poétique”. Sur quatre-vingt pages, le poète dévoile sa philosophie dans la vie. Yogana est le similaire de l'Internet, selon Rzouga. “Yogana est la question de l’âme pendant l’exercice de son sport via des expressions isolatrices de la solitude, des vents et de ses dérivés face à chaque intrus et face à toute violence imposée de l’intérieur et/ou de l’extérieur”, souligne Youssef Rzouga dans l’introduction de son recueil. Cinquante poèmes s’étalent sur les pages de ce recueil relatant plusieurs événements qui ont laissé leurs empreintes dans l’esprit du poète. Les différentes mutations technologiques qui ont marqué cette époque ont mené Youssef Rzouga à des réflexions originales où il a su introduire le langage informatique parallèlement au langage poétique. Dans ce nouveau discours, nous pouvons signaler l’importance du travail de recherches que le poète a fait au niveau du rythme et de l’image. De la vie quotidienne Youssef Rzouga a tiré ses symboles, les a modulés pour les présenter sur d’autres formes plus collées à la réalité. Soucieux de tous ces problèmes sociaux, politiques, environnementaux…qui menacent l’humanité, Youssef Rzouga a voulu que ses poèmes soient les échos de ces maux qui bouleversent son esprit de créateur. _______________ “Qissass” A son 130ème numéro, le revue “Qissass” du Club du récit, cette filiale du Club Culturel Abou Kacem Chebbi à El Ouardia vient de voir le jour. Numéro spécial qui a comporté plusieurs études concernant la célébration du 40ème anniversaire de la fondation du club du récit, la réalité des critiques faites en matière de récit et de roman en Tunisie, l’écriture du roman en Tunisie…et une étude sur le récit et le roman en Mauritanie (1970-2004). Ces études portent la signature de Mohamed Salah Jebri, Yahia Mohamed, Faouzi Zmerli, Mahmoud Tarchouna, Amor Ben Salem et le critique littéraire mauritanien Ahmed Ouled Habib Allah. Les cinq récits, lauréats de prix de différents concours lancés par le club du récit, ont trouvé leur place dans ce nouveau numéro qui comporte 132 pages. Dans la rubrique “La personnalité du numéro”, nos écrivains mettent en exergue deux figures de proue de la vie littéraire: Attabiî Lakhdhar et Jilani Belhaj Yahia. Le numéro est très riche et varié par ses explications scientifiques qu’il offre à ses lecteurs et par ses études rationnelles qui mettent en exergue l’évolution de l’écriture du récit et du roman en Tunisie à travers l'analyse de plusieurs expériences comme celles de Béchir Kheraïef, Abdelkader Belhaj Nasr, Ezzeddine Madani, Mustapha Fersi, Fadhila Chebbi, Kahna Abbès… Notons que cette publication trimestrielle s’inscrit dans le cadre des publications du Club Culturel Abou Kacem Chebbi dont le président est le talentueux écrivain Mohamed Aroussi Metoui qui est aussi son fondateur. _______________ “Fragments d’amour” Dans une édition élégante qui porte la griffe de View Design International, l’artiste plasticien Jamel Chaouki Mahdaoui vient de présenter “Fragments d’amour”. “La création chez ce noctambule de l’art ne se limite guère à une expérience d’un quart de siècle d’atelier, elle constitue une écriture fort diversifiée et se prolonge à travers ses diverses activités d’illustrateur, de critique d’art, de fondateur de galerie et…d’agitateur culturel”, nous écrit le galeriste et éditeur Lotfi Essid. “Fragments d’amour” est une rencontre entre deux mondes: celui de l’écriture et celui des arts plastiques. Sur 63 pages, le plasticien et écrivain Jamel Chaouki Mahdaoui nous livre ses pensées via des œuvres, encre et huiles, et un essai sur la vie de l’artiste et les divers liens qu’il entretient avec son entourage. “Il est objet pensant, solitude profonde, douleur, laideur magnifiée, beauté diabolisée… Il est surtout l’artisan de sa propre destinée et de celle de ses semblables qui s’ignorent, déambulent çà et là, à travers une vie dont ils ne peuvent déguster les lumières. Il est tailleur de pierres, celles des bâtisseurs”, souligne l’artiste Jamel Chaouki Mahdaoui qui a choisi que ses pensées soient illustrées par ses propres tableaux. Ce livre d’art que View Design International vient de présenter met en exergue le savoir-faire tunisien en matière d’édition de ce genre de livres. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com