M. Mondher Zenaïdi, ministre du Commerce : 2005 année de tous les défis





Au cours de sa réponse sur les questions des députés dans le cadre du débat budgétaire, M. Mondher Zenaïdi, ministre du Commerce, a présenté l’évolution du commerce tunisien à l’intérieur et à l’extérieur durant l’année 2004, et les plans pour l’année prochaine. Tunis - Le Quotidien Au début de son intervention, M. Zenaïdi a précisé que l’année 2004 a connu une évolution du programme de modernisation du commerce intérieur, notamment au niveau de la régularité de l'approvisionnement du marché local, ainsi que la maîtrise du taux de l’inflation. En réponse à certaines questions dans ce contexte, M. Zenaïdi a expliqué que l’importation a été toujours considérée comme la dernière solution pour maintenir l’équilibre du marché. Concernant la restructuration du secteur, le ministre a rappelé l’organisation de la consultation nationale sur la situation et les perspectives dont on a déjà commencé à profiter des résultats pour la mise à niveau de ce secteur. M. Zenaïdi a évoqué, également, le sujet de l’inflation, notant qu’en dépit du taux élevé hérité de l’année 2003, on a réussi à limiter l’évolution de l’indice des prix autour de 1,1% durant les onze premiers mois de l’année en cours, contre 4,1% pour la même période en 2003. Et d’ajouter que le ministère continuera la maîtrise des prix dans le but de ne pas dépasser un taux d’inflation de 3% durant le prochain quinquennat. Pour le commerce parallèle, M. Mondher Zenaïdi a souligné que le ministère a multiplié les efforts pour limiter ce phénomène en renforçant le contrôle, notamment au niveau des circuits de distribution, ainsi que la restructuration et la promotion des marchés organisés. Au niveau du commerce extérieur, M. Zenaïdi a présenté l’évolution des exportations tunisiennes qui est arrivée à 15,6% contre 7% en 2003, permettant un taux de couverture de la balance commerciale de 76,1%. Le programme du ministère en 2005 englobe la continuation des réformes en vue de l’ouverture progressive de l’économie nationale en promouvant davantage nos exportations à travers le soutien des entreprises exportatrices et l’incitation des regroupements des exportateurs. M. Zenaïdi a évoqué, par ailleurs, les défis de certains secteurs, en particulier le textile après le démantèlement des accords multi-fibres à partir du 1er janvier 2005, et a souligné que la stratégie tunisienne consiste à renforcer la coopération internationale sur les différents fronts à travers la signature de nouveaux accords de partenariat, pour soutenir le commerce extérieur tunisien. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com