De nouveaux cas de sévices





Le Quotidien-Agences Des documents internes de l'armée américaine dévoilent de nouveaux cas de mauvais traitements infligés par des soldats à des prisonniers irakiens. Ils font notamment état de la mort d'un détenu dans des circonstances suspectes et de vols d'argent lors de fouilles de maisons. L'un d'entre eux affirme qu'un soldat américain a abattu en septembre 2003 un prisonnier irakien à Takrit (nord de l'Irak) qui, selon lui, tentait de s'enfuir. L'enquête a montré que le militaire n'avait pas procédé aux sommations d'usage. Il a été dégradé mais pas inquiété pénalement. Dans un autre cas, un soldat a menacé de tuer un détenu lors d'un interrogatoire s'il ne coopérait pas. Selon les enquêteurs militaire, ce genre de pratiques peuvent être considérées comme une violation des conventions de Genève, mais l'ACLU n'a découvert aucune trace de poursuites à l'encontre du soldat concerné. Enfin, des enquêteurs militaires affirment qu'un soldat s'est tiré délibérément une balle dans le pied gauche en mai 2003 après avoir fouillé les maisons d'insurgés irakiens. Selon eux, le soldat en question avait volé 180.000 dinars irakiens et s'était volontairement tiré dans le pied lorsqu'il a appris qu'une procédure disciplinaire serait engagée contre lui. L'argent a ensuite été découvert dans son gilet pare-balles et rendu aux Irakiens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com