E.O.G.K. – C.A.B. (2 – 1) : Le courage de l’EOGK a prévalu





Sur une pelouse à la limite de la praticabilité et pratiquement dangereuse pour la santé des protagonistes a eu lieu le débat entre la hargneuse équipe de l’EOGK et un CAB trahi en fin de compte par son gardien Béjaoui et son axe central défensif trop lent. Pourtant le début de la rencontre a été équilibré entre les deux équipes il est vrai que sur une pelouse lourde et boueuse, le ballon ne pouvait circuler aisément. Mais malgré ce handicap on a enregistré des tentatives de part et d’autre (M’rad, Bacha et Azek côté bizertin, Abdelhak, Zadi, Pape George et Chaâr côté EOGK). Mais le score reste inchangé jusqu’à la 45ème minute lorsque suite à un centrage et une hésitation inexplicable du gardien Béjaoui, Zadi a surgi pour ouvrir le score en faveur des siens. La deuxième période a été presqu’identique à la première même si le C.A.B. a dominé le milieu du terrain grâce surtout à sa bonne organisation et ce n’est que justice lorsque Askri a profité d’un mauvais placement de la défense locale pour remettre les pendules à l’heure (1-1 58’). Curieusement ce but allait sonner le réveil des locaux qui ont raté deux belles opportunités de mener au score : Pape George a tiré sur la barre. Avant que Abdelhak ne rate lamentablement une belle occasion de doubler la marque. Ces ratages n’ont point altéré le moral des joueurs de l’EOGK qui ont profité de la rentrée de Aymen Trabelsi pour accentuer leur domination et arracher une victoire somme toute méritée par Sabri Jaballah suite à une balle arrêtée magistralement tirée de la droite et une hésitation coupable de l’axe défensif bizertin. * Formations : - EOGK : Yazidi, Gharbi, Selliti, Jaballah, Guitouni, Fkih, Ayari, Chaâr (Hamami). Pape George, Zadi, Abdelhak (Trabelsi). - CAB : Béjaoui, Ben Radhia, Khelifa, Brahima, Yaken, Béchir Mechergui, M’rad (Anouar Sahbani), Ben Afia, Askri, (Bessem Sahbani), Guennini, Bacha. M.A.F.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com