Conférence sur le P.O. : Qoreï s’attaque à Blair





Ramallah - AFP Le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a vivement critiqué hier des déclarations faites la veille par le Premier ministre britannique Tony Blair dans la région, ainsi que l’ordre du jour de la conférence sur le Proche-Orient prévue à Londres. Blair a annoncé avant-hier lors d’une visite dans les territoires occupés la tenue en mars à Londres d’une conférence d’aide aux Palestiniens en vue d’une relance du processus de paix. Il indique que ce forum visait à aider les Palestiniens à devenir “de véritables partenaires pour la paix” en se dotant d’institutions démocratiques. “Nous avons entendu ce qu’il (Blair) a dit en Israël puis ici (à Ramallah) sur sa volonté de tenir une conférence pour habiliter les Palestiniens à participer au processus de paix”, a déclaré Qoreï dans un communiqué. “Nous rejetons ces déclarations inacceptables car nous sommes déjà habilités et disposons des moyens de l’expertise nécessaires pour négocier et nous l’avons fait par le passé dans des conditions difficiles”, a ajouté Qoreï qui parlait à l’ouverture de la réunion hebdomadaire de son cabinet. “Ce sont les Israéliens qui ont besoin d’être habilités pour la paix et M. Blair aurait du l’exiger. Nous n’avons besoin ni d’Oxford ni de Cambridge car nous avons déjà le désir et la volonté pour la paix”, a poursuivi Qoreï en se référant à deux prestigieuses universités britanniques. Selon lui, les Palestiniens “ont assez de muscles pour négocier la paix”, “Nous en avons les capacités et nous savons dire “oui” ou “non” quand il faut”. Il a aussi critiqué l’ordre du jour prévu de la conférence. “Nous avons besoin d’une conférence internationale de paix et non pas d’une (simple) réunion”, sur les réformes palestiniennes, a-t-il dit.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com