Damas s’acharne sur Israël : «Le foyer le plus dangereux du terrorisme»





Le vice-président syrien Mohammed Zouhaïr Macharka a réaffirmé hier la volonté de son pays de conclure une paix qui conduirait au retrait d’Israël des Territoires arabes occupés en 1967. Damas - AFP “La Syrie recherche une paix juste qui conduira au retrait d’Israël de tous les Territoires arabes occupés”, depuis la guerre israélo-arabe de 1967, a affirmé Macharka dans un discours, reproduit par l’agence Sana. Mais Macharka a souligné qu’ “Israël ne veut pas la paix”. “Israël ne reconnaît pas au peuple palestinien son droit légitime à résister à l’occupation. L’administration américaine partage cet avis et qualifie de terrorisme la résistance dans les Territoires arabes occupés” a poursuivi le responsable syrien. Israël est le foyer le plus dangereux du terrorisme et constitue la menace la plus dangereuse pour la paix mondiale”, a-t-il ajouté en regrettant que “les Etats-Unis apportent un soutien total”, à l’Etat hébreu. Le 24 novembre, la Syrie avait annoncé sa volonté de reprendre les pourparlers avec Israël “sans conditions” préalables, par l’intermédiaire du coordinateur de l’ONU au Proche-Orient Terje Roed-Larsen, à l’issue d’une rencontre avec le président syrien Bachar Al-Assad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com