Transport Urbain : Deux nouvelles sociétés privées entrent en service





Tunis-Le Quotidien Dans l’objectif d’améliorer davantage les services du transport urbain au sein de la capitale et d’en diversifier les moyens, le ministère du Transport a, récemment, autorisé deux sociétés de transport privé d’exploiter certaines lignes dans le Grand-Tunis. Après les deux premières sociétés privées, la TUT et la TCV, qui opèrent dans le domaine du transport urbain depuis quelques années, le ministère du Transport a signé au mois de juillet dernier une convention avec deux nouvelles sociétés privées de transport, leur permettant ainsi d’exploiter quelques lignes dans le Grand-Tunis. Il s’agit de la Société du transport en commun (STC) et la société de transport urbain et régional (STUR). Cette dernière a commencé, d’ailleurs, à exploiter la ligne de Tunis vers Mornag, selon nos sources auprès du ministère du transport, depuis le mois d’août dernier. Nos sources ajoutent que la STC a eu le feu vert pour exploiter cinq nouvelles lignes de transport focalisées sur les zones qui connaissent une activité plus ou moins importante. Il s’agit des dessertes de la station 10 décembre vers Carthage, de la station 10 décembre vers Raoued, de la Charguia vers la Cité Ettadhamen, de la Charguia vers Ezzahrouni, ainsi que la desserte de Tunis marine vers la cité Ennasr. Cette dernière est, en effet, la seule ligne entrée en service, depuis le mois d’août dernier. Les autres devraient entrer en exploitation au fur et à mesure. la société STC semble, dans ce même cadre, avoir choisi d’opérer sous l’identité commerciale: “transport City”. Pour ce qui est de la possibilité d’entrée en service d’autres sociétés de transport privées, prochainement, nous sources auprès du ministère soulignent que rien n’est encore officiel et que cette hypothèse reste toujours possible surtout que le secteur est doté aujourd’hui d’un ministère particulier. Il y a lieu de rappeler que le secteur du transport urbain a été depuis quelques années ouvert aux opérateurs privés, notamment dans le Grand-Tunis, et ce pour faire face à une demande en perpétuelle évolution. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com